blog.sectionBtnLabel
Projets de travaux
Quelle différence entre une VMC simple flux et une VMC double flux ?

Quelle différence entre une VMC simple flux et une VMC double flux ?

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) est un élément clef pour assurer un bon renouvellement de l'air à l'intérieur de votre habitation. Mais connaissez-vous la différence entre une VMC simple flux et une double flux ? Cette différence impacte non seulement l'efficacité de la ventilation, mais aussi le confort thermique, les dépenses énergétiques et le coût d'installation. Nous détaillons tout dans cet article !

Principe de la Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC)

La Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) est un dispositif de ventilation visant à renouveler l'air intérieur des bâtiments. Cette alternative à la ventilation naturelle permet d'assurer un air sain, en évacuant l'air pollué et en faisant entrer de l'air neuf.

L'importance d'une bonne ventilation pour le confort d'une habitation

Une ventilation de qualité est indispensable pour le confort d'une habitation, elle n'est pas juste une question de renouvellement de l'air. L'humidité et les polluants intérieurs sont des facteurs clés qui peuvent affecter la qualité de l'air intérieur et donc votre confort. Une ventilation efficace permet de contrôler le taux d'humidité, réduire la concentration de polluants et maintenir une température agréable.

  • Les systèmes de ventilation, tels que la VMC, aident à contrôler l'humidité en évacuant l'air humide et en réduisant la condensation, ce qui peut prévenir la formation de moisissures et de champignons.

  • Ils réduisent la concentration de polluants intérieurs, tels que les composés organiques volatils (COV), en évacuant l'air vicié et en apportant de l'air neuf. Ceci est particulièrement important dans les pièces où ces polluants sont généralement présents, comme la cuisine et la salle de bains.

  • Enfin, une bonne ventilation peut aider à maintenir une température confortable dans la maison. Par exemple, une VMC double flux préchauffe l'air neuf en récupérant la chaleur de l'air vicié, ce qui peut contribuer à une température intérieure plus stable.

Bref, une ventilation adéquate est essentielle pour assurer un environnement intérieur sain et confortable.

VMC simple flux et VMC double flux : fonctionnement détaillé et différences

Il existe deux types principaux de VMC : simple flux et double flux.

Fonctionnement de la VMC simple flux

La VMC simple flux fonctionne grâce à un extracteur électrique qui aspire l'air vicié de l'intérieur et l'évacue à l'extérieur. Pendant ce processus, l'air neuf entre dans le logement par des entrées ouvertes sur l'extérieur.

La VMC simple flux opère en un seul mouvement : elle extrait l'air intérieur pollué et humide des pièces dites 'humides' comme la salle de bains ou la cuisine, et le rejette à l'extérieur. L'air neuf est alors aspiré par des bouches d'aération situées dans les pièces dites 'sèches' (chambres, salon).

Fonctionnement de la VMC double flux

Quant à la VMC double flux, elle fonctionne sur le même principe que la simple flux, mais elle intègre aussi l'air neuf à une température ambiante en récupérant la chaleur de l'air extrait. Elle fonctionne donc en deux temps : extraction de l'air vicié et insufflation de l'air neuf dans le logement.

La particularité de ce système réside dans la présence d'un échangeur thermique qui récupère la chaleur de l'air extrait pour préchauffer l'air neuf. Cela permet de limiter les pertes de chaleur et de réaliser des économies d'énergie. 

VMC simple flux vs double flux : quels avantages et inconvénients ?

Comprendre les avantages et inconvénients des VMC simple flux et double flux est essentiel pour faire un choix éclairé. Nous avons résumé pour vous les informations essentielles dans ce tableau de synthèse. 

VMC simple flux vs VMC double flux : tableau récapitulatif des avantages et inconvénients

VMC Simple FluxVMC Double Flux
AvantagesCoût d'achat plus bas Facilité d'installation et d'entretien Faible consommation électriqueRécupération de chaleur de l'air extrait Amélioration de la qualité de l'air intérieur Économies d'énergie
InconvénientsCourants d'air plus perceptibles Absence de récupération de chaleurCoût d'achat et d'installation plus élevés Entretien plus complexe avec changement de filtres Consommation électrique plus importante

Prix et installation : comparatif des VMC simple et double flux 

Lors de l'achat et l'installation d'une VMC, le coût est un élément à prendre en compte. En général, une VMC simple flux est plus abordable, avec un prix moyen constaté de 380€, la fourchette varie entre 250€ et 700€, installation comprise. Le tarif dépend du type de VMC simple flux : autoréglable ou hygroréglable.

Comparativement, la VMC double flux est plus onéreuse. Son prix moyen est de 3 710€, l'échelle des tarifs s'étend de 2 000€ à 7 770€, pose comprise. Encore une fois, le coût final dépend du type de VMC double flux : autoréglable ou hygroréglable.

Le choix entre simple et double flux dépend aussi du budget alloué à l'installation. Cependant, il faut garder à l'esprit que la VMC double flux, bien que plus coûteuse à l'achat, permet des économies d'énergie à long terme.

VMC simple flux ou double flux : que choisir pour votre logement ?

Le choix entre une VMC simple flux et une VMC double flux dépend de nombreux facteurs comme le type de logement, l'isolation existante, le budget et les besoins spécifiques en matière de qualité d'air. Pour un logement neuf bien isolé ou une rénovation lourde, la VMC double flux est souvent recommandée pour ses performances énergétiques. Cependant, elle requiert un investissement initial plus important et un entretien régulier. La VMC simple flux est quant à elle plus facile à installer et moins coûteuse, mais elle peut entraîner des déperditions thermiques. Pour un logement ancien mal isolé, elle peut être une solution adaptée. Enfin, n'oubliez pas de prendre en compte les aides financières disponibles qui peuvent influencer votre choix.

Quel type de VMC choisir pour une rénovation ?

Dans le cadre d'une rénovation, le choix du type de VMC dépend de plusieurs facteurs. Si vous disposez d'un budget limité, la VMC simple flux peut être un choix judicieux. Elle est moins coûteuse et plus facile à installer, mais elle peut entraîner des déperditions thermiques.

En revanche, si votre objectif est d'améliorer l'efficacité énergétique de votre logement, la VMC double flux est à considérer. Bien qu'elle nécessite un investissement initial plus important, elle permet de réaliser des économies d'énergie sur le long terme grâce à son échangeur thermique qui récupère la chaleur de l'air extrait pour préchauffer l'air neuf.

Cependant, gardez à l'esprit que l'installation d'une VMC double flux nécessite un espace suffisant pour installer le système et peut nécessiter l'intervention d'un professionnel. Son entretien est également plus exigeant que celui d'une VMC simple flux.

Enfin, n'oubliez pas de vérifier votre éligibilité à des aides financières pour la rénovation énergétique, qui peuvent rendre la VMC double flux plus abordable.

Considérez aussi l'option du réemploi neuf sur StockPro pour bénéficier de marques de qualité comme Atlantic, Aldes, et S&P Unelvent à prix cassés ! Cette démarche peut vous permettre d'obtenir des équipements performants tout en réalisant des économies substantielles.

Intérêt des différents types de VMC en fonction du chauffage existant

VMC et chauffage : comment ça marche ?

La VMC joue un rôle crucial dans l'optimisation du confort thermique de votre logement en interagissant directement avec votre système de chauffage. Pour la VMC simple flux, elle aspire l'air intérieur chauffé, provoquant une légère surconsommation de vos équipements de chauffage. En revanche, la VMC double flux récupère la chaleur de l'air vicié extrait pour réchauffer l'air neuf entrant, permettant de réduire votre consommation de chauffage.

En cas de combinaison d'une VMC double flux avec un système de chauffage, comme un poêle à bois, cela favorise une meilleure diffusion de la chaleur et limite les écarts de température dans le bâtiment. Cette combinaison assure un brassage optimal de l'air et évite la stratification des polluants gazeux.

Il est essentiel de noter que le type de VMC choisi peut impacter le volume de consommation d'air de votre appareil de chauffage. Il est donc recommandé de bien considérer ces aspects lors de la sélection de votre VMC.

VMC et climatisation : un duo efficace ?

La VMC et la climatisation peuvent sembler antagonistes : l'une renouvelle l'air intérieur en continu tandis que l'autre travaille à maintenir une température stable. Cependant, leur association peut être bénéfique pour le confort et l'efficacité énergétique du logement.

Une VMC simple flux, par exemple, pourrait entraîner une perte d'énergie si elle aspire de l'air frais climatisé pour le rejeter à l'extérieur. En revanche, la VMC double flux est capable de récupérer la fraîcheur de l'air extrait pour refroidir l'air entrant, optimisant ainsi le fonctionnement de la climatisation.

Aussi, en période de forte chaleur, une VMC double flux peut contribuer au rafraîchissement de l'habitat. En effet, la nuit, quand l'air extérieur est plus frais, elle peut aider à abaisser la température intérieure sans avoir recours à la climatisation.

Cependant, le choix entre la VMC simple flux et la VMC double flux en association avec une climatisation dépendra de facteurs tels que :

  • Le type de climatiseur installé.

  • La performance énergétique du bâtiment.

  • Le budget disponible.

La VMC thermodynamique : un autre type de VMC à connaître

Fonctionnement et avantages de la VMC thermodynamique

La VMC thermodynamique fonctionne sur le même principe que la VMC double flux, avec une caractéristique supplémentaire : elle intègre une pompe à chaleur. Ainsi, elle récupère la chaleur de l'air extrait, mais elle est aussi capable de chauffer ou de rafraîchir l'air entrant selon les besoins. Cette fonctionnalité permet un confort thermique optimal en toute saison.

Les avantages de la VMC thermodynamique sont multiples :

  • Amélioration de la qualité de l'air intérieur grâce à une ventilation constante

  • Réduction des dépenses énergétiques grâce à l'utilisation de la pompe à chaleur

  • Fonctionnalités multiples : ventilation, chauffage, rafraîchissement de l'air

  • Moins de bruit par rapport à une VMC classique

  • Facilité d'entretien grâce à un accès simplifié aux filtres.

Prix et installation d'une VMC thermodynamique

Le coût d'achat et d'installation d'une VMC thermodynamique peut varier en fonction de multiples facteurs. En moyenne, le prix fluctue entre 6 000 et 15 000€, pose incluse. Ce prix peut être influencé par des éléments comme la puissance de l'appareil, le rendement énergétique ou encore la réputation du fabricant.

Il est recommandé de faire appel à un professionnel pour l'installation de ce type d'appareil. En effet, la mise en place d'une VMC thermodynamique nécessite une certaine expertise pour garantir son bon fonctionnement. Le coût de la pose peut varier entre 300 et 1 500€ selon le modèle et le professionnel choisi.

N'oubliez pas de prendre en compte les aides financières disponibles pour ce type d'installation comme les subventions de l'Anah (Agence nationale pour l'habitat) ou certaines aides locales. De telles aides peuvent considérablement réduire le coût de votre projet.