blog.sectionBtnLabel
Tutoriels bricolages
Raccorder PER et cuivre : méthode, conseils et erreurs à éviter

Raccorder PER et cuivre : méthode, conseils et erreurs à éviter

L'art de la plomberie réside dans la maîtrise de techniques variées, notamment le raccordement entre différents types de tuyaux. Le défi de raccorder un tube en cuivre à un tube en polyéthylène (PER), par exemple, nécessite une précision et une connaissance spécifique. Qu'il s'agisse de raccords à compression, de sertissage ou de systèmes de raccord à glissement, chaque méthode a ses avantages et ses précautions à prendre. Découvrons ensemble comment éviter les erreurs courantes à éviter pour assurer un raccordement PER-cuivre réussi.

Comprendre le raccordement en plomberie

Les différents types de raccords

Raccorder des tuyaux en utilisant des matériaux différents, comme le PER et le cuivre, nécessite une compréhension des types de raccords adaptés à chaque matériau. 

Les raccords à compression sont largement utilisés car ils ne demandent pas de soudure et assurent une étanchéité fiable par l'intermédiaire d'une bague en caoutchouc qui se comprime pour bloquer le passage de l'eau. 

Le raccord automatique, quant à lui, offre une installation simple et rapide, idéale pour les bricoleurs moins expérimentés dans la plomberie de salle de bain ou de cuisine.

Les raccords à glissement nécessitent un outil spécifique pour faire glisser une bague sur le tube, créant ainsi une connexion solide. 

Choisir le bon type de raccord dépend non seulement du matériau des tuyaux mais aussi de la pression de l'eau dans le système et de la facilité d'accès à la tuyauterie pour de futures maintenances. Tenez compte de ces éléments pour faire votre choix entre raccord à compression, raccord automatique ou raccord à glissement. 

S'assurer que les tubes soient coupés proprement et perpendiculairement est crucial pour éviter les fuites. Utiliser un coupe-tube spécifique pour le cuivre et un pour le PER garantit une coupe nette et appropriée, facilitant ainsi une installation sécurisée et durable.

La différence entre le PER et le multicouche

Le tube PER, fait de polyéthylène réticulé, est reconnu pour sa simplicité d’installation et son coût abordable. En revanche, le tube multicouche se distingue par sa structure composite : une couche d'aluminium est prise "en sandwich" entre des couches de polyéthylène réticulé ou de PEX. Cette composition confère au multicouche une robustesse supérieure et une meilleure étanchéité par rapport au PER, ce qui est crucial dans la plomberie sanitaire.

La résistance accrue du multicouche lui permet de mieux tolérer les variations de température et de pression, ce qui le rend idéal pour les installations de chauffage central ainsi que pour les circuits d'eau chaude sanitaire. Son intérieur lisse réduit les risques d'entartrage et améliore le débit d'eau.

Le multicouche, bien que plus coûteux que le PER, offre une durabilité et une flexibilité qui justifient son prix pour de nombreux professionnels dans la plomberie robinetterie. Il est également apprécié pour sa capacité à minimiser les nuisances sonores dues à la circulation de l'eau. De plus, sa mémoire de forme permet une installation soignée et durable, capable de reprendre sa forme initiale après cintrage.

Quand utiliser le raccord à sertir ou à visser ?

Le choix entre un raccord à sertir et un raccord à visser dépend de plusieurs facteurs, notamment le type de tuyauterie utilisé et les conditions spécifiques de l'installation. Les raccords à sertir, souvent employés avec le PER et le cuivre, nécessitent l'utilisation d'une pince à sertir. Cette méthode est prisée pour sa robustesse et son étanchéité longue durée, idéale pour les endroits difficiles d'accès où des modifications ultérieures sont peu probables.

Les raccords à visser, en revanche, sont avantageux pour leur simplicité d'installation et de démontage. Ils sont recommandés pour des installations temporaires ou lorsque des ajustements fréquents sont nécessaires. De plus, ils ne requièrent pas d'outils spéciaux, ce qui les rend accessibles aux novices en plomberie.

Pour des installations permanentes, le sertissage est souvent préféré pour sa fiabilité à long terme. Par exemple, dans le cadre d'une installation de chauffage central, où une fuite pourrait avoir des conséquences graves, les raccords à sertir offrent une sécurité accrue. En revanche, pour un projet de rénovation où des ajustements pourraient être nécessaires, les raccords à visser permettent des modifications sans besoin de matériel spécialisé.

Les outils nécessaires pour un raccordement de tuyau PER-cuivre

Pour réaliser un raccordement efficace entre des tuyaux PER et du cuivre, il est essentiel de disposer des outils adaptés. Voici ceux que vous devrez préparer :

  • Coupe-tube : Utilisez un modèle spécifique pour le cuivre et un autre pour le PER afin d'obtenir des coupes nettes et droites.

  • Ébavureur : Cet outil permet de lisser les bords des tubes après coupe, réduisant ainsi le risque de fuites.

  • Pince à sertir : Elle est nécessaire pour fixer les raccords à sertir, garantissant une connexion solide et étanche entre les différents matériaux.

  • Clé à molette ou clé plate : Utile pour serrer les raccords, particulièrement les modèles à visser, afin d'assurer un assemblage correct et sécurisé.

Ces outils spécialisés vous aideront à réaliser un raccordement propre et professionnel, réduisant le risque de problèmes à long terme. Assurez-vous de les avoir à portée de main avant de commencer votre projet.

Comment passer du cuivre au PER sans fuites

Pour réussir la transition de vos tuyauteries de cuivre vers le PER sans risquer de fuites, il est crucial de choisir des raccords appropriés et de suivre une méthode précise. Utilisez de préférence des raccords à olive ou des raccords américains, qui sont conçus pour assurer une bonne étanchéité sans nécessiter de soudure.

  • Préparation des tuyaux : Assurez-vous que les extrémités des tuyaux en cuivre et en PER soient coupées droites et débarrassées de toutes bavures. Utilisez un coupe-tube pour le cuivre et un ciseau spécial pour le PER.

  • Installation des raccords : Pour le raccord à olive, insérez l'olive sur le tuyau en cuivre puis vissez le raccord. Pour le PER, il est souvent nécessaire d'insérer un support rigide à l'intérieur du tuyau avant de fixer l'olive et de visser le raccord.

  • Vérification : Une fois les raccords installés, assurez-vous de leur étanchéité en ouvrant progressivement l'eau. Vérifiez l'absence de fuites au niveau des joints. Si une fuite est détectée, resserrez légèrement les raccords sans trop forcer pour ne pas endommager les tuyaux.

Ces étapes permettent une connexion sûre et durable entre le cuivre et le PER, adaptée aux différents systèmes de plomberie domestique et conforme aux normes actuelles de sécurité.

Les erreurs à éviter lors d'un raccordement cuivre-PER

Lors de la réalisation d'un raccordement cuivre-PER, certaines erreurs doivent impérativement être évitées pour assurer la qualité et la durabilité de l'installation.

  • Négliger la préparation des tuyaux : Les extrémités doivent être coupées droites et sans bavures. Utilisez un coupe-tube pour le cuivre et un ciseau spécial pour le PER.

  • Choisir des raccords inadaptés : Préférez des raccords en laiton pour leur résistance à la corrosion.

  • Installer les raccords de manière incorrecte : Pour le raccord à olive, insérez l'olive sur le tuyau en cuivre puis vissez le raccord. Pour le PER, il est souvent nécessaire d'insérer un support rigide à l'intérieur du tuyau avant de fixer l'olive et de visser le raccord.

  • Ne pas tester l'étanchéité : Après installation, testez la connexion en ouvrant progressivement l'eau et vérifiez l'absence de fuites au niveau des joints. Si une fuite est détectée, resserrez légèrement les raccords sans trop forcer pour ne pas endommager les tuyaux.

En évitant ces erreurs, vous garantirez une installation sûre et durable.

Trouver le meilleur matériel pour la soudure

Pour sélectionner le matériel de soudure le plus adapté, plusieurs critères doivent être pris en compte, notamment le type de métal à souder et la précision requise. Pour le cuivre, qui est un excellent conducteur thermique, il est essentiel de choisir des outils permettant une montée rapide en température.

Types de soudure pour le cuivre :

  • Soudure à la flamme : Utilisée pour des assemblages épais nécessitant une forte chaleur.

  • Soudage TIG : Idéal pour des finitions précises et des soudures de haute qualité.

Pour les tuyaux en cuivre, en particulier, assurez-vous d'utiliser une brasure adaptée, souvent à base d'étain, pour garantir une jointure solide et résistante aux températures et à la corrosion. L'utilisation de flux est également cruciale pour nettoyer la surface et faciliter l'adhérence de la soudure.

Outils essentiels :

  • Chalumeau : Pour les soudures nécessitant une grande source de chaleur.

  • Poste à souder TIG : Pour un contrôle précis de la température et une soudure délicate.

Avant de commencer, vérifiez que votre équipement est en bon état et que vous disposez de tous les consommables nécessaires, tels que le fil de soudure et le gaz protecteur. Une préparation minutieuse des surfaces à souder est impérative pour éviter toute contamination qui pourrait compromettre la qualité de la soudure.

FAQ

Comment effectuer un raccord sur une ancienne tuyauterie en cuivre ?

Effectuer un raccord sur une ancienne tuyauterie en cuivre nécessite une préparation et des outils appropriés pour garantir une connexion sécurisée et étanche. Voici les étapes à suivre :

  1. Préparation de la tuyauterie :

    • Nettoyez le tuyau en cuivre pour retirer toute saleté, corrosion ou ancienne soudure. Utilisez une brosse métallique ou du papier de verre fin pour polir l'extérieur du tuyau.

    • Coupez le tuyau de manière droite et nette à l'aide d'un coupe-tube en cuivre. Assurez-vous que les extrémités sont parfaitement perpendiculaires à l'axe du tuyau pour éviter les fuites.

  2. Ébavurage :

    • Utilisez un ébavureur pour lisser l'intérieur et l'extérieur du tuyau là où la coupe a été faite. Cela empêche les bavures de causer des fuites et assure un ajustement correct du raccord.

  3. Choix du raccord :

    • Sélectionnez un raccord adapté au diamètre de votre tuyauterie. Pour une installation durable, vous pouvez choisir entre un raccord à souder, qui nécessite l'utilisation d'une lampe à souder et de brasure, ou un raccord à compression, qui est plus facile à installer et ne nécessite pas de chauffage.

  4. Installation du raccord :

    • Pour un raccord à souder :

      • Appliquez un flux de soudure sur les extrémités du tuyau et à l'intérieur du raccord pour promouvoir l'adhésion de la brasure.

      • Chauffez le raccord et le tuyau avec une torche à souder jusqu'à ce que le métal soit suffisamment chaud pour fondre la brasure.

      • Appliquez la brasure autour du joint et laissez-la s'infiltrer par capillarité. Laissez refroidir sans mouvement.

    • Pour un raccord à compression :

      • Insérez l'extrémité du tuyau dans le raccord. Placez l'écrou de compression et la bague (olive) sur le tuyau.

      • Serrez l'écrou de compression avec deux clés à molette pour assurer une étanchéité parfaite.

  5. Testez la connexion :

    • Une fois le raccord installé et refroidi, ouvrez l'alimentation en eau et vérifiez attentivement la présence de fuites. Resserrez si nécessaire ou refaites une partie du travail si des fuites persistent.

Ces étapes vous aideront à réaliser un raccord efficace sur une ancienne tuyauterie en cuivre, assurant ainsi la sécurité et la durabilité de votre installation de plomberie de cuisine ou de salle de bain.

Comment passer du PER ou multicouche ?

Pour passer d'une installation en PER à une installation en multicouche, il est nécessaire d'utiliser des raccords spéciaux compatibles avec les deux types de matériaux. Ces raccords permettent de connecter en toute sécurité le tube en PER à un tube multicouche. Il est recommandé de choisir des raccords à compression ou des raccords à visser qui sont faciles à installer et ne requièrent pas de soudure, assurant ainsi une transition sans fuite entre les deux systèmes.

Quelle est la différence entre un raccord PER et un raccord multicouche ?

La principale différence entre un raccord PER et un raccord multicouche réside dans leur conception pour s'adapter aux spécificités des matériaux des tubes. Les raccords PER sont généralement en plastique ou en laiton et sont conçus pour s'adapter à la flexibilité et à la nature légèrement plus souple du tube PER. En revanche, les raccords multicouche sont souvent plus robustes et conçus pour sécuriser la couche d'aluminium présente dans les tubes multicouche, assurant ainsi une étanchéité et une résistance mécanique supérieures.

Quel est le meilleur raccord sans soudure ?

Le meilleur raccord sans soudure dépend de l'application spécifique et des préférences personnelles. Cependant, les raccords à compression sont largement reconnus pour leur fiabilité et leur facilité d'installation. Ils ne nécessitent pas de soudure et assurent une étanchéité excellente par l'utilisation d'une bague qui se serre autour du tube lorsque le raccord est vissé. Ces raccords sont idéaux pour les installations où une modification ou un démontage ultérieur pourrait être nécessaire, car ils permettent de facilement déconnecter et reconnecter les tubes sans endommager les raccords.

Où trouver ses raccords PER-cuivre ?

Les raccords PER cuivre peuvent être trouvés dans la plupart des quincailleries, magasins de bricolage, et boutiques spécialisées en plomberie. Ils sont également disponibles sur de nombreux sites de commerce en ligne, parmi lesquels StockPro est le référent du bricolage pas cher. Vous y trouverez des produits neufs de grandes marques comme Atlantic, Aldes, Roth, Grohe, Thermor, à prix cassés grâce au réemploi. Une opportunité à ne pas manquer pour réduire vos coûts sur vos projets de rénovation et de travaux !