blog.sectionBtnLabel
Tutoriels bricolages
Comment raccorder de la plomberie multicouche sur du cuivre ?

Comment raccorder de la plomberie multicouche sur du cuivre ?

Faire la transition de la plomberie en cuivre vers le multicouche peut sembler complexe. Cependant, grâce à des raccords automatiques ou des passerelles à sertir, ce processus devient plus simple. Il est important de comprendre comment effectuer ce raccordement pour éviter les fuites et assurer un système de plomberie efficace. Apprenez comment passer du cuivre au multicouche et comment choisir le meilleur raccord. 

Comprendre le système multicouche et cuivre

Le système multicouche est conçu pour être compatible avec les installations existantes de plomberie en cuivre. Il s'agit d'une tuyauterie composée de plusieurs couches de matériaux différents offrant une combinaison de durabilité, d'efficacité et d'économie. Fréquents en plomberie sanitaire, les tuyaux multicouches s'installent rapidement et ne nécessitent pas de compétences spécifiques.

Le cuivre, quant à lui, est un matériau traditionnellement utilisé en plomberie pour sa robustesse et sa résistance à la corrosion. Il offre une excellente performance thermique et acoustique.

La connexion entre ces deux systèmes, cuivre et multicouche, se réalise grâce à l'utilisation de raccords spécifiques. Ces derniers peuvent être du type biconique pour une installation sans soudure, ou à visser pour un assemblage par simple vissage.

Avantages du raccordement multicouche sur cuivre

Le raccordement multicouche sur cuivre offre plusieurs avantages notables. Premièrement, la résistance à la corrosion du raccord multicouche est un atout majeur, surtout pour les systèmes de chauffage central et la distribution d'eau chaude. Deuxièmement, le multicouche est reconnu pour sa flexibilité, ce qui facilite son installation et son adaptation aux différentes configurations de votre réseau de plomberie salle de bain ou de cuisine. Enfin, le raccord multicouche sur cuivre réduit les nuisances sonores, offrant un confort supplémentaire dans votre habitation.

PER, automatique, soudure : quel est le meilleur type de raccord ?

Raccordement PER : comment ça marche ?

Le raccordement PER sur le cuivre est effectué grâce à un raccord spécialisé. Ce dernier est généralement en laiton et présente deux extrémités : une pour le cuivre et une pour le PER. L'extrémité cuivre est généralement filetée pour permettre un assemblage par vissage. L'autre extrémité, destinée au PER, peut être de type à glissement, à compression ou à sertir. Le choix du type de raccord dépendra de vos préférences et de votre niveau de compétence. Une fois le raccord vissé sur le cuivre, le tuyau PER est inséré dans l'autre extrémité du raccord. Il est alors prêt pour le sertissage, le glissement ou la compression, selon le type de raccord choisi.

Les raccords automatiques : une solution rapide ?

Les raccords automatiques représentent une solution de choix pour ceux qui cherchent à réaliser un raccordement rapide entre des tubes cuivre et multicouche. Ce type de raccord, aussi appelé raccord américain, se distingue par sa simplicité d'installation.

Il ne nécessite aucun outil spécifique, ce qui le rend particulièrement attrayant pour les débutants en plomberie. En effet, le raccord automatique s'installe en un seul geste, sans soudure ni vissage, ce qui fait gagner un temps précieux.

Deux types principaux de raccords automatiques sont couramment utilisés : le bicône à olive laiton et le gripp avec une bague en caoutchouc, ou bague crantée. Les deux permettent une connexion efficace entre des tubes de différentes matières, comme le cuivre et le multicouche.

La fiabilité de ce type de raccord est généralement bonne, à condition de respecter certaines précautions lors de l'installation. Par exemple, il convient de bien vérifier l'étanchéité de la connexion après la mise en place du raccord.

En conclusion, les raccords automatiques peuvent être une solution rapide pour réaliser le raccordement entre un tube cuivre et un tube multicouche. Cependant, leur simplicité d'installation ne doit pas faire oublier l'importance d'un travail soigné et précis pour garantir la durabilité de l'installation.

Soudure : est-ce la meilleure option ?

Opter pour la soudure lors de l'assemblage de vos systèmes de tuyauterie multicouche sur cuivre peut sembler une solution intéressante. La soudure offre en effet une liaison solide, durable et étanche entre les deux matériaux. Cependant, elle requiert une compétence technique certaine et l'utilisation d'équipements spécialisés.

Si vous êtes un bricoleur expérimenté, la soudure peut être une option envisageable. Vous bénéficierez alors d'une installation robuste et fiable.

Néanmoins, il est essentiel de noter certains inconvénients. La soudure peut être longue à réaliser et présente des risques en cas de mauvaise manipulation. De plus, une fois soudés, les éléments ne peuvent plus être démontés sans endommager les tuyaux.

Enfin, il est important de rappeler que la soudure expose à des risques de brûlures ou d'inhalation de fumées toxiques. Il convient donc de prendre toutes les précautions nécessaires lors de la réalisation de ce type d'intervention.

Entre cuivre et multicouche, quel raccord choisir ?

Pour choisir le meilleur type de raccord entre le cuivre et le multicouche, plusieurs critères sont à prendre en compte : votre niveau de compétence en plomberie, le type d'installation à réaliser et bien sûr, le coût.

Pour un bricoleur novice, les raccords multicouches s'avèrent être une excellente option. Faciles à installer, ils ne nécessitent aucune soudure et offrent une grande flexibilité. Deux types sont disponibles : le raccord à sertir, qui assure une liaison robuste et durable, et le raccord automatique, idéal pour des interventions rapides.

Dans le cas où le tube de cuivre est déjà équipé d'un raccord femelle, un raccord à visser peut être utilisé. Il offre une mise en place simple et rapide sans besoin de matériel spécifique.

Le choix de raccord dépend également du type de matériau de votre installation existante. Par exemple, un raccord passerelle multicouche est recommandé si vous souhaitez poser une extension en multicouche sur votre réseau en cuivre.

Il est recommandé de toujours vérifier la compatibilité du raccord avec le type de tube utilisé (cuivre ou multicouche) pour garantir une installation sûre et durable.

Raccorder de la plomberie multicouche sur du cuivre : guide étape par étape 

Préparation du matériel nécessaire

Avant de commencer la procédure de raccordement, il est essentiel de rassembler le matériel de plomberie et l'outillage spécialisé nécessaires. Cette étape vous permettra de travailler efficacement et de garantir un raccord correct et sécurisé.

  • Tubes multicouches : Ces tubes sont utilisés pour raccorder le système de plomberie cuivre. Assurez-vous de choisir des tubes de dimensions appropriées en fonction du système existant.

  • Raccords cuivre multicouche : Ces raccords servent à connecter les tubes multicouches au tuyau en cuivre. Il existe différents types de raccords, assurez-vous de choisir celui qui convient à votre installation.

  • Coupe-tube : Cet outil est utilisé pour couper les tubes multicouches à la taille souhaitée.

  • Pince à sertir : La pince à sertir est utilisée pour fixer le raccord multicouche sur le tube.

  • Calibre de sertissage : Cet outil est nécessaire pour vérifier que le sertissage a été effectué correctement.

  • Décapant : Le décapant est utilisé pour nettoyer les extrémités des tubes avant le raccordement.

  • Chalumeau : Dans certains cas, un chalumeau peut être nécessaire pour braser certaines parties de l'installation.

En rassemblant ces éléments, vous vous assurez d'avoir tout le nécessaire à portée de main pour réaliser le raccordement de manière efficace et sécurisée.

Préparation du tuyau cuivre

Pour préparer le tuyau cuivre, commencez par mesurer la longueur nécessaire à l'aide d'un mètre ruban. Effectuez ensuite la coupe avec une pince coupe-tube spécifique pour garantir une découpe nette et précise.

Une fois la coupe réalisée, il est crucial d'ébavurer l'extrémité du tube. Cela consiste à retirer les bavures et aspérités pouvant entraîner des fuites. Utilisez pour cela un ébavureur.

Enfin, il est recommandé de calibrer le tuyau cuivre. Cela permet de redonner à l'extrémité du tube une forme parfaitement ronde, facilitant ainsi l'insertion du raccord. Utilisez un calibreur pour effectuer cette opération.

  • Mesure de la longueur

  • Coupe du tuyau

  • Ebavurage de l'extrémité

  • Calibrage du tuyau

En respectant ces étapes, vous préparez efficacement votre tuyau cuivre pour le raccord multicouche.

Mise en place du raccord multicouche

La mise en place du raccord multicouche sur le tuyau cuivre préparé est une étape importante. Commencez par glisser l'écrou du raccord multicouche sur le tube de cuivre, suivi de la bague (ou l'olive) qui assure l'étanchéité du raccord. Ensuite, insérez le tube de cuivre dans le raccord multicouche. Veillez à ce que les deux parties soient bien alignées pour garantir une jonction parfaite. Une fois les éléments ajustés, utilisez deux clés plates pour serrer l'ensemble. Faites attention à ne pas trop forcer pour éviter d'endommager le raccord. Le choix du raccord multicouche dépend du type de raccordement souhaité :

  • Raccord à compression, avec bague et olive, nécessitant simplement une clé à molette.

  • Raccord à sertir, nécessitant un outil spécifique pour le sertissage.

Il est conseillé de toujours vérifier la compatibilité du raccord avec le type de tube utilisé (cuivre ou multicouche).

Sertissage du raccord multicouche

Le sertissage du raccord multicouche est l'étape finale qui assure la liaison entre le tuyau multicouche et le cuivre. Pour cela, assurez-vous que les mâchoires de la pince à sertir soient compatibles avec le profil de sertissage et la marque des raccords.

Insérez le tuyau multicouche dans le raccord en veillant à ce qu’il soit positionné en butée. Utilisez ensuite la pince à sertir pour comprimer le raccord autour du tube.

Il est à noter que pour sertir des raccords multicouche, il est possible d'opter pour différents types de profils : TH, H ou U, parmi les plus répandus. Le choix du profil dépend de la marque du raccord et du tube multicouche utilisé.

En respectant ces étapes, vous assurez un sertissage correct et sécurisé du raccord multicouche sur le tuyau cuivre.

Raccordement tube à tube : passerelle et sertissage

Dans le cadre du raccordement tube à tube, l'utilisation de passerelles et de sertissage est une pratique courante. Les passerelles, aussi appelées raccords, permettent de connecter deux tubes de matériaux différents, comme le cuivre et le multicouche. Il existe plusieurs types de raccords dont les raccords "male-male", "male-femelle", "femelle-femelle" ainsi que les modèles droits et coudés.

Quant au sertissage, c'est une opération qui vise à comprimer le raccord autour du tube afin de garantir une liaison solide et étanche. Pour cela, on utilise une pince à sertir spécifique. Il est important de vérifier l'adéquation entre le profil de sertissage et le type de raccord utilisé.

Le choix du type de raccord et de la méthode de sertissage dépend de nombreux facteurs, dont le type d'installation, le budget, et les compétences techniques de l'installateur.

Les erreurs à éviter pour éviter les fuites

Pour éviter les fuites lors du raccordement multicouche sur cuivre, certaines erreurs doivent impérativement être évitées.

  • Mauvaise préparation du tuyau : Une coupe imprécise du tube peut entraîner des fuites. Il est crucial de réaliser une coupe nette et droite avec un outil adapté, comme un coupe-tube. Il faut également ébavurer l'extrémité du tube pour éviter toute altération de l'étanchéité future du raccord.

  • Sertissage incorrect : Les erreurs de sertissage sont courantes et peuvent entraîner des défaillances du système. Assurez-vous de la compatibilité des mâchoires de la pince à sertir avec le profil de sertissage et la marque des raccords.

  • Choix inadapté du raccord : Le choix du raccord multicouche est crucial. Chaque raccord multicouche a des spécificités et il est important de choisir celui qui est compatible avec vos tuyaux.

  • Négliger l'étanchéité : En plomberie robinetterie, l'étanchéité du raccord est essentielle pour éviter les fuites. Il ne faut pas oublier d'utiliser des joints appropriés et de bien les positionner.

  • Contact avec d'autres métaux : Le cuivre ne doit pas être en contact avec d'autres métaux pour éviter les risques de corrosion galvanique.

Enfin, que vous soyez un professionnel de la plomberie ou un bricoleur avisé cherchant à réaliser des raccordements efficaces et durables, il est essentiel de choisir le matériel adéquat pour garantir la réussite de votre projet. Pour tous vos besoins en matériel de plomberie, que ce soit pour une simple réparation ou une installation complète, StockPro vous offre une vaste sélection de produits neufs de haute qualité, incluant des raccords, tubes, et outils spécifiques. Vous retrouverez sur la marketplace des marques reconnues comme Atlantic, Aldes, Roth, Grohe, ou Thermor, à des prix compétitifs grâce au réemploi ! 

FAQ

Est-il obligatoire de gainer les tubes multicouches ?

L'utilisation de gaines pour les tubes multicouches n'est pas une obligation en soi, mais elle est fortement conseillée dans certaines situations. En effet, le gaine offre une protection supplémentaire contre les agressions mécaniques et chimiques. Elle est particulièrement utile lors de l'installation des tubes dans les cloisons ou les sols, où ils peuvent être exposés à des éléments abrasifs. La gaine permet aussi de faciliter le glissement des tubes en cas de besoin de remplacement.

Raccords à visser ou à souder : lequel choisir ?

Lors du choix entre des raccords à visser et des raccords à souder, plusieurs facteurs doivent être pris en compte. Les raccords à visser sont généralement plus faciles à installer et ne nécessitent pas de matériel spécialisé. Ils sont également plus faciles à démonter en cas de besoin, ce qui peut être un avantage pour les travaux de maintenance ou de réparation.

Cependant, les raccords à souder offrent une meilleure étanchéité et une plus grande résistance à la pression et à la température. Ils sont donc plus adaptés pour les installations de plomberie soumises à de fortes contraintes. De plus, la soudure permet un assemblage permanent, ce qui peut être souhaitable dans certaines situations.

Il est également important de noter que la soudure nécessite une certaine compétence technique pour être réalisée correctement, ce qui peut ne pas être le cas pour tous les bricoleurs. En somme, le choix entre ces deux types de raccords dépend largement de vos besoins spécifiques, de votre niveau de compétence et de votre budget.

Quelle est la différence entre raccords femelles et mâles ? 

Les raccords femelles et mâles sont deux types de raccords essentiels en plomberie. Leur différence réside essentiellement dans leur mode de connexion et leur conception.

  • Les raccords mâles possèdent une extrémité qui s'insère dans un autre composant. Ils sont souvent dotés d'un filetage extérieur et s'adaptent à l'intérieur d'un raccord femelle. Leur utilisation assure une connexion robuste et stable.

  • Les raccords femelles, quant à eux, disposent d'un filetage intérieur où s'insère le raccord mâle. Ils servent à accueillir les raccords mâles pour réaliser un assemblage.

Il est crucial de choisir le bon type de raccord en fonction de la configuration de votre installation, pour garantir une étanchéité optimale et une durabilité des installations.