blog.sectionBtnLabel
Tutoriels bricolages
Comment installer une VMC dans un appartement ?

Comment installer une VMC dans un appartement ?

L'installation d'une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) dans votre appartement peut sembler complexe, mais en suivant quelques étapes clés, elle devient plus abordable. Vous aurez à choisir entre une VMC simple flux ou double flux, en tenant compte de vos besoins et du type de votre appartement. Il faudra également vous préparer à la fixation du bloc d'extraction et à la mise en place des gaines. Un point essentiel à ne pas négliger est l'emplacement de la VMC pour garantir une bonne ventilation et limiter l'humidité. Cet article détaille tout pour vous ! 

L'importance de la ventilation dans un appartement

La ventilation d'un appartement, qu'elle soit naturelle ou mécanique, est essentielle pour garantir un environnement sain et confortable à ses habitants. Un bon système de ventilation permet non seulement de renouveler l'air intérieur, mais aussi d'évacuer les polluants et l'humidité. La VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée), en particulier, assure un renouvellement constant de l'air, indépendamment des conditions climatiques externes, et optimise l'efficacité énergétique de l'appartement.

  • Elle évacue l'air vicié des pièces humides (cuisine, salle de bain, WC),

  • Elle fait circuler l'air dans l'ensemble de l'appartement pour éviter la stagnation et la formation de moisissures,

  • Elle préserve la qualité de l'air en éliminant les polluants intérieurs (composés organiques volatils, particules fines, etc.),

  • Elle contribue à l'efficacité énergétique en évitant les pertes de chaleur dues à une ventilation inadéquate.

L'installation d'une VMC est donc fortement recommandée en appartement, en particulier dans les logements récents et bien isolés où le renouvellement naturel de l'air peut être insuffisant.

Est-ce obligatoire d'installer une VMC dans un appartement ?

En France, il n'est pas obligatoire d'installer une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) dans un appartement. La loi exige cependant la présence d'un système d'aération pour garantir un renouvellement de l'air adéquat. Ce système peut être aussi simple que l'ouverture régulière des fenêtres ou l'installation de grilles d'aération.

Bien que la mise en place d'une VMC ne soit pas une obligation légale, elle est fortement recommandée, notamment pour les logements neufs, où elle est souvent installée par défaut. En effet, la VMC permet un renouvellement de l'air plus efficace et régulier, ce qui contribue à améliorer la qualité de l'air intérieur et à prévenir les problèmes d'humidité et de moisissures.

Il est important de noter que si vous êtes locataire, vous ne pouvez pas contraindre votre propriétaire à installer une VMC. Cependant, le propriétaire a l'obligation de fournir un logement décent, équipé d'un système d'aération en bon état de fonctionnement.

En conclusion, l'installation d'une VMC dans un appartement n'est pas une obligation, mais elle est fortement conseillée pour garantir une bonne qualité de l'air intérieur.

VMC en copropriété : règles et obligations

L'installation d'une VMC en copropriété doit se conformer à des normes strictes, parmi lesquelles figure la norme DTU 68.3. Cette dernière concerne aussi bien les fabricants, les chauffagistes, que les électriciens qui installent une VMC, que ce soit dans le neuf ou dans l'ancien, et sur un bâti collectif ou individuel.

La ventilation est une obligation légale depuis l'arrêté du 24 mars 1982. Cet arrêté impose une ventilation générale et permanente des logements.

  • Les types de VMC qui peuvent être installés en copropriété sont la VMC simple flux, la VMC simple flux hygroréglable, la VMC simple ou encore la VMC gaz. Chacune de ces VMC a ses propres caractéristiques et obligations d'entretien.

  • Pour les VMC gaz, les contrôles sont obligatoires à cause du risque d'incendie. Pour les VMC simples, un entretien annuel est recommandé sans être obligatoire.

  • L'installation d'une VMC peut se révéler problématique si aucun réseau de ventilation n'est déjà présent. Les conduits existants doivent être suffisants pour permettre de laisser passer de nouvelles gaines de ventilation.

Enfin, l'installation d'une VMC doit être approuvée par l'assemblée générale de copropriété.

Quel type de VMC installer dans un appartement ?

Pour choisir le type de VMC à installer dans un appartement, il est nécessaire de considérer les spécificités de votre logement. Les VMC se divisent en trois grandes catégories :

  • VMC simple flux autoréglable : ce système est apprécié pour son coût abordable et son installation aisée. Il évacue l'air vicié tout en permettant à l'air frais d'entrer. Cependant, ce système peut entraîner des pertes de chaleur, surtout en hiver.

  • VMC simple flux hygroréglable : ce type de VMC est plus sophistiqué et ajuste le débit d'air en fonction du taux d'humidité des pièces. Il est donc plus efficace pour contrôler l'humidité et faire des économies d'énergie.

  • VMC double flux : cette solution est la plus coûteuse et complexe à installer, mais elle offre le meilleur rendement énergétique. Elle récupère la chaleur de l'air sortant pour préchauffer l'air entrant.

Pour un appartement, la VMC simple flux est généralement suffisante pour assurer un renouvellement d’air efficace et contrôler l’humidité.

Comment installer une VMC simple flux dans un appartement ?

Où poser le bloc moteur ?

Le bloc moteur, aussi appelé caisson VMC, est l'élément central du système de ventilation. Son emplacement est crucial pour le fonctionnement optimal de la VMC. Dans un appartement, le choix de l'emplacement peut être restreint en raison de l'espace disponible.

L'idéal est de l'installer à proximité des pièces humides (salle de bains, cuisine, buanderie) qui nécessitent une ventilation importante. Le bloc moteur doit aussi être connecté à une gaine menant à l'extérieur pour évacuer l'air vicié.

Si possible, privilégiez un endroit éloigné des zones de vie pour minimiser les nuisances sonores. Dans les appartements anciens, vous pouvez utiliser un faux-plafond pour dissimuler le bloc moteur, optez dans ce cas pour un modèle "extraplat".

Il est aussi essentiel de veiller à la facilité d'accès pour l'entretien et la maintenance. Vous pouvez par exemple opter pour un emplacement avec un capot amovible ou des plaques démontables.

  • Emplacement près des pièces humides

  • Connexion à une gaine vers l'extérieur

  • Éloignement des zones de vie

  • Accessibilité pour l'entretien et la maintenance

Enfin, dans le cas d'une copropriété, l'accord du syndic peut être nécessaire avant d'entreprendre l'installation.

Réalisation du cheminement des gaines

La réalisation du cheminement des gaines est une étape délicate et cruciale de l'installation de la VMC. Elle permet de relier le bloc moteur aux différentes bouches d'extraction situées dans les pièces humides de l'appartement. Les gaines peuvent être flexibles ou rigides et doivent être correctement fixées pour éviter les fuites d'air.

Pour commencer, mesurez précisément la distance entre le bloc moteur et chaque bouche d'extraction. Assurez-vous de prévoir un peu de marge pour les éventuels coudes ou déviations. Ensuite, procédez à la découpe des gaines selon les mesures prises.

L'installation des gaines doit être réalisée de manière à minimiser les courbes et les longueurs, afin de limiter les pertes de charges. Dans ce contexte, le[référentiel DTU peut vous fournir des recommandations précises.

Pour fixer les gaines, vous pouvez utiliser des colliers de serrage spécifiques. Veillez à bien sceller les jonctions entre les différentes sections de gaine pour assurer l'étanchéité à l'air.

En cas d'installation dans un appartement ancien, il est possible d'utiliser un conduit de cheminée inutilisé pour le cheminement des gaines. Cela peut nécessiter l'accord de la copropriété.

Raccordements électriques : précautions à prendre

Pour le raccordement électrique de votre VMC, plusieurs précautions sont à prendre. Il est essentiel de respecter les normes en vigueur, notamment la norme NF C 15-100 relative à l'électricité dans les habitations. Une mauvaise manipulation peut causer des dommages matériels, voire des accidents.

Ne jamais brancher la VMC sur une prise électrique standard. Privilégiez une installation réalisée par un professionnel pour garantir la sécurité.

La tension d’alimentation doit être de 230 V monophasé. Utilisez du fil électrique en section 1.5mm² avec les codes couleurs appropriés :

  • Neutre: Bleu

  • Phase: Rouge

  • Terre: vert/jaune

Pour le branchement, il est aussi recommandé d'utiliser de la gaine ICTA en diamètre 16 ou 20mm.

Avant de manipuler les fils électriques, assurez-vous que le disjoncteur général est bien coupé pour éviter tout risque d'électrocution.

Installation d'une VMC double flux dans un appartement : guide pratique et spécificités

Quels sont les coûts associés à l'installation d'une VMC en appartement ?

L'installation d'une VMC peut engendrer des coûts variables en fonction du type de système choisi (simple flux ou double flux), du modèle de VMC (autoréglable, hygroréglable), de la complexité du chantier et du choix de faire appel à un professionnel.

Si vous optez pour une VMC simple flux, attendez-vous à dépenser entre 1 200€ et 2 800€ pour une installation dans un appartement ancien. Si vous préférez une VMC double flux, les coûts peuvent grimper jusqu'à 6 500€.

N’oubliez pas que ces tarifs comprennent le matériel et la pose, mais des coûts additionnels peuvent survenir en cas de difficultés lors de l'installation. En outre, les prix peuvent varier en fonction des fournisseurs et des techniciens.

Pour être sûr d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix, pensez à comparer plusieurs devis avant de vous décider.

Entretien et maintenance d'une VMC en appartement

Comment savoir si votre VMC fonctionne correctement ?

Pour vérifier le bon fonctionnement de votre VMC, plusieurs signes peuvent vous alerter. Un premier indicateur est le niveau de condensation dans votre appartement. Si vous observez une augmentation de la condensation sur vos vitres ou miroirs, cela pourrait indiquer que votre VMC n'extrait pas l'humidité correctement.

L'absence de bruit provenant de la VMC peut aussi être un signe de dysfonctionnement. En effet, un système de VMC en état de marche émet généralement un léger bruit constant.

De plus, la présence de moisissures ou l'augmentation des odeurs dans votre logement peuvent également signaler un problème avec votre système de ventilation.

Enfin, un test simple et efficace consiste à utiliser une feuille de papier. Positionnez-la devant les bouches d'extraction, si elle reste plaquée, cela indique que votre VMC fonctionne correctement.

Si vous constatez l'un de ces signes, il est recommandé de faire appel à un professionnel pour une inspection plus approfondie de votre système.

Maintenance régulière et réparation d'une VMC : ce qu'il faut savoir

La maintenance régulière d'une VMC comprend le nettoyage des bouches d'aération et d'extraction, à réaliser idéalement tous les trois mois avec de l'eau chaude et savonneuse. Les filtres doivent être remplacés s'ils sont trop pleins ou endommagés, généralement tous les trois ans.

En cas de dysfonctionnement de la VMC, il est crucial de le signaler rapidement. Si la panne est due à l'usure normale, le propriétaire en est responsable. Si le dysfonctionnement est la conséquence d'un manque d'entretien, la réparation peut être à la charge du locataire.

Il est possible de faire appel à un professionnel pour l'entretien et les réparations, notamment si l'entretien des gaines est nécessaire.

Pour votre projet de VMC, n'hésitez pas à explorer les options disponibles sur StockPro où vous trouverez une large gamme de produits neufs et de haute qualité de marques reconnues comme Atlantic, Aldes et S&P Unelvent. Grâce au réemploi, faîtes un geste pour la planète et bénéficiez des meilleurs prix pour équiper efficacement votre logement, tout en réalisant des économies significatives !