blog.sectionBtnLabel
Réglementation
Équipements de protection individuelles : définition, règlementation et obligations dans le BTP

Équipements de protection individuelles : définition, règlementation et obligations dans le BTP

Dans le secteur du BTP, l'équipement de protection individuelle (EPI) est un élément clé pour garantir la sécurité du travailleur. Il peut s'agir de gants, de chaussures de sécurité, de casques, de masques, entre autres. Le port d'EPI est souvent obligatoire et régulé par la législation du travail. Cet article se penche sur la définition des EPI, leur réglementation et les obligations qui en découlent.

Équipements de Protection Individuelles (EPI) : signification et utilité

Les Équipements de Protection Individuelles (EPI) sont des dispositifs portés ou tenus par une personne pour se protéger contre un ou plusieurs risques susceptibles de nuire à sa santé ou sa sécurité. Dans le secteur du BTP, qui compte un nombre élevé d'accidents du travail, l'usage des EPI est crucial pour minimiser les risques professionnels. Les EPI peuvent comprendre des éléments comme les casques, les gants, les chaussures de sécurité ou encore les appareils de protection respiratoire. Cependant, il est primordial de comprendre que l'utilisation des EPI doit être envisagée en complément des autres mesures d'élimination ou de réduction des risques.

La liste des différents types d'EPI

Les EPI pour la protection de la tête

La protection de la tête est essentielle dans de nombreux environnements de travail pour prévenir les blessures causées par les chutes d'objets, les chocs ou les éclaboussures de substances dangereuses. Les équipements typiques incluent les casques de sécurité, qui peuvent être équipés de visières ou de protections auditives intégrées, et les bonnets anti-heurt pour les zones à faible risque.

Les EPI pour la protection des mains

Les mains sont souvent exposées à divers risques tels que coupures, brûlures chimiques, chocs électriques ou abrasions. Pour les protéger, il existe différents types de gants, adaptés à chaque risque spécifique : gants anti-coupure, gants isolants pour les électriciens, gants résistants aux produits chimiques, ou encore gants thermiques pour la manipulation d'objets chauds ou froids.

Les EPI pour la protection du corps

La protection du corps peut être assurée par divers types de vêtements de travail conçus pour protéger contre les risques spécifiques de l'environnement de travail. Cela inclut les tabliers, les combinaisons intégrales, les vestes et pantalons anti-flammes, les vêtements anti-statiques, et les vêtements haute visibilité pour assurer la sécurité dans les zones peu éclairées ou sur les routes.

Les EPI pour la protection des pieds

Les chaussures de sécurité sont cruciales pour protéger contre les chutes d'objets, les perforations, les glissements et les risques électriques. Les options incluent les chaussures à bout renforcé, les bottes de sécurité, les chaussures anti-dérapantes et les chaussures isolantes. Chaque type est conçu pour offrir sécurité et confort, même lors de longues périodes d'utilisation.

Règlementation autour des EPI

Le Code du travail et les EPI

Selon le Code du travail, les Employeurs ont des obligations précises concernant les Équipements de Protection Individuelles (EPI). Les EPI, qui peuvent aller des casques de sécurité aux gants de protection chimique, doivent être fournis gratuitement par l'employeur.

  • Conformément à l'article L.4121-1 du Code du travail, l'employeur est tenu d'assurer la protection physique et psychologique des salariés.

  • L'article R. 4321-4 précise que l'employeur est également responsable du bon fonctionnement des EPI et de leur maintien dans un état hygiénique satisfaisant par les entretiens, réparations et remplacements nécessaires.

Il est à noter que l'utilisation de ces dispositifs est rendue obligatoire par le Code du travail pour protéger les travailleurs contre les risques résiduels sur le lieu de travail.

Normes et certification des EPI

Les Équipements de Protection Individuelles (EPI) sont soumis à des normes strictes pour garantir la sécurité des travailleurs. Ces normes sont établies à l'échelle européenne, notamment par le règlement (UE) 2016/425. Pour être conformes, les EPI doivent répondre aux exigences essentielles de santé et de sécurité prévues par ce règlement.

Un EPI conforme porte le marquage CE, attestant de sa conformité aux exigences européennes. Ce marquage est délivré par un organisme de certification, tel que l'AFNOR en France.

Il existe également des normes spécifiques pour chaque type d'EPI, définissant les critères de performance que l'équipement doit remplir. Par exemple, la directive 89/686/CEE prévoit trois catégories d’EPI répondant à des niveaux de risques différents.

Les 3 catégories d'EPI selon la directive 89/686/CEE

Catégorie I : Risques mineursCatégorie II : Risques intermédiairesCatégorie III : Risques mortels ou irréversibles
EPI destinés à protéger contre des risques superficiels.EPI destinés à protéger contre des risques plus sérieux où l'utilisateur doit pouvoir juger l'efficacité de la protection par lui-même.EPI destinés à protéger contre des dangers très graves qui peuvent causer des dommages mortels ou irréversibles.
Exemples : gants de jardinage, lunettes de protection contre les projections de poussières non dangereuses.Exemples : casques de sécurité, gants de protection contre les risques mécaniques.Exemples : harnais de sécurité pour travaux en hauteur, combinaisons de protection chimique.
Ces EPI ne nécessitent généralement pas de vérifications par un organisme de certification externe.Ces produits nécessitent la certification CE, garantissant qu'ils répondent à des normes de sécurité spécifiques.Ces EPI requièrent des certifications et des tests plus rigoureux, souvent impliquant une surveillance continue par un organisme notifié.

Durée de vie et entretien des EPI

La durée de vie des Équipements de Protection Individuelles (EPI) dépend de plusieurs facteurs tels que la fréquence d’utilisation, les conditions de travail et les conditions de stockage.

Il est donc essentiel de suivre les instructions de stockage mentionnées dans la notice d'information du fabricant pour garantir une durée de vie optimale de l'EPI. Ces instructions peuvent inclure des recommandations telles que le stockage dans un endroit sec, à l'abri de la lumière directe.

Quant à l'entretien, il joue un rôle crucial dans la prolongation de la durée de vie des EPI et le maintien de leur efficacité. Il comprend des actions telles que le nettoyage régulier avec des produits recommandés par le fabricant.

Il faut noter que la durée de vie d'un EPI n'est pas éternelle : un EPI doit être remplacé dès lors qu'il présente des signes d'usure ou de dégradation qui pourraient compromettre la sécurité de l'utilisateur.

Enfin, il est recommandé de réaliser des contrôles réguliers pour vérifier l'état des EPI et assurer leur conformité continue aux normes de sécurité.

Obligations de l'employeur en matière d'EPI

Fourniture des EPI par l'employeur

L'employeur a la responsabilité de fournir gratuitement les EPI à ses salariés — ce qui n'est pas considéré comme un avantage en nature. Il doit également veiller à leur bon fonctionnement et à leur maintien en état hygiénique satisfaisant. Cela passe par des entretiens, des réparations et des remplacements nécessaires pour garantir leur efficacité et leur conformité.

Les EPI fournis doivent être sélectionnés en fonction des risques auxquels sont exposés les salariés. L'évaluation des risques est donc une étape clé avant la sélection et la fourniture des EPI. L'employeur doit aussi mettre en place une information et une formation adéquate des salariés à l'usage de ces dispositifs.

Formation à l'utilisation des EPI

La formation à l'utilisation des EPI est une obligation légale pour tous les employeurs. Ce processus requiert une approche pédagogique adaptée afin de garantir une utilisation correcte et efficace des EPI par les salariés. La formation doit porter non seulement sur le port correct des EPI, mais aussi sur leur sélection, leur entretien et leur vérification.

Il existe de nombreuses formations spécialisées, adaptées à différents types d'EPI et aux risques spécifiques de chaque secteur. Par exemple, dans le BTP, des formations spécifiques sont proposées pour l'utilisation d'EPI contre les chutes de hauteur.

Les formations comprennent généralement des modules théoriques pour comprendre les risques, les normes et la réglementation, ainsi que des sessions pratiques pour apprendre à utiliser les EPI correctement. Elles peuvent aussi inclure des aspects tels que l'interprétation du marquage des EPI et la vérification de leur conformité.

De même, des formations sur la vérification et le contrôle des EPI sont disponibles, permettant aux salariés d'appréhender les aspects techniques et réglementaires liés à cette tâche. Des formations sur le port spécifique des EPI sont également proposées, pour aider les salariés à acquérir les compétences nécessaires pour une bonne utilisation des EPI.

L'utilisation spécifique des EPI sur un chantier

Sur un chantier, l'usage des EPI est spécifique et adapté aux risques rencontrés. Chaque métier a ses propres exigences en termes de protection. Par exemple, un soudeur aura besoin d'une cagoule de soudage, de gants et d'un tablier résistants à la chaleur. Un charpentier, lui, devra privilégier le port d'un casque, d'un harnais de sécurité et de chaussures à semelle anti-perforation.

  • Les casques de chantier protègent des chutes d'objets et des chocs. Ils sont obligatoires sur la plupart des chantiers.

  • Les gants de protection permettent d'éviter les coupures, les brûlures et les abrasions.

  • Les chaussures de sécurité protègent contre les risques d'écrasement et de perforation.

  • Les vêtements haute visibilité assurent la visibilité des travailleurs, crucial sur les grands chantiers ou ceux situés proche de voies de circulation.

  • Les protections respiratoires, comme les masques, ainsi que les protections des yeux sont essentielles pour les travaux générant des poussières ou des fumées toxiques.

  • Les protections auditives, comme les bouchons d'oreilles, sont nécessaires dans les environnements bruyants.

La sélection de ces équipements doit se faire en fonction de l'évaluation des risques du chantier. L'objectif est de fournir une protection maximale à chaque travailleur. Chaque EPI doit porter le marquage CE, signifiant sa conformité aux normes européennes.

Achat et choix des EPI pour le secteur du BTP sur StockPro 

Sur StockPro, vous trouverez une large gamme d'EPI spécifiquement conçus pour le secteur du BTP, et vendus par des professionnels du BTP. Notre catalogue ne comprend que des articles 100% neufs. Parce qu'ils sont issus du réemploi, vous bénéficierez de prix réduits (jusqu'à -90%) !

FAQ

Est-ce que les EPI sont obligatoires ?

Oui, les équipements de protection individuelle (EPI) sont obligatoires dans de nombreux secteurs, notamment dans le bâtiment et les travaux publics (BTP), pour protéger les travailleurs contre les risques liés à leur activité professionnelle. L'employeur est tenu de fournir gratuitement les EPI adéquats et de s'assurer qu'ils sont correctement utilisés.

Quels sont les équipements de protection individuelle ?

Les équipements de protection individuelle incluent tout dispositif ou moyen destiné à être porté ou tenu par une personne pour se protéger contre un ou plusieurs risques pouvant menacer sa santé ou sa sécurité. Cela comprend, entre autres, les casques de sécurité, les gants de protection, les chaussures de sécurité, les lunettes de protection, les masques respiratoires, et les protections auditives.