blog.sectionBtnLabel
Pour les pros du BTP
Blocs de secours : réglementation et obligations

Blocs de secours : réglementation et obligations

Les blocs de secours, également appelés Blocs Autonomes d'Éclairage de Sécurité (BAES), sont des dispositifs indispensables pour la sécurité dans les établissements publics et lieux de travail. Ils servent à indiquer les sorties en cas d'urgence et prennent le relais en cas de coupure de courant grâce à leur batterie autonome. Pour garantir leur efficacité, leur installation, vérification et entretien sont soumis à une réglementation stricte. Pour tout savoir sur les obligations liées aux blocs de secours, c'est par ici !

Comprendre le BAES : Bloc Autonome d'Éclairage de Sécurité

Le BAES, ou Bloc Autonome d'Éclairage de Sécurité, est un dispositif d'éclairage autonome visant à assurer la sécurité des personnes en cas de coupure de courant ou de sinistre. Il est conçu pour s'enclencher automatiquement lors de ces incidents, garantissant ainsi une visibilité suffisante pour l'évacuation.

Les différents types de BAES : blocs d'ambiance et bloc d'évacuation

Il existe principalement deux types de BAES :

  • Le BAES d'évacuation : il éclaire de manière uniforme l'ensemble des locaux pour permettre aux usagers de se repérer et éviter un mouvement de panique. Il est généralement installé à proximité des sorties et des voies d'évacuation.

  • Le BAES d'ambiance : aussi appelé bloc antipanique, il offre un éclairage d'appoint dans les zones de passage pour permettre une orientation aisée en cas d'urgence.

Comment fonctionne un bloc de secours ?

La spécificité du BAES tient à sa capacité d'autonomie. En effet, il intègre une batterie interne rechargeable qui lui permet de fonctionner indépendamment de l'alimentation électrique principale et donc de s'activer en cas de coupure de courant. Cette autonomie est définie par la réglementation et doit être d'au moins 1 heure. 

En présence de l’alimentation de l’éclairage normal, le bloc de secours reste en état de veille. En cas de coupure de l’alimentation électrique, il passe en mode secours. Dans ce mode, le bloc de secours éclaire et indique les issues de sortie pour faciliter l'évacuation.

En bref : 

  • Bloc en veille : alimenté par le courant électrique, le bloc reste en veille, prêt à s'activer en cas de besoin.

  • Mode secours : lors d'une coupure de courant, le bloc de secours passe en mode secours, alimenté par sa batterie interne.

Il est à noter que le BAES est un dispositif obligatoire dans de nombreux types d'établissements recevant du public (ERP), et doit être installé et entretenu conformément aux normes en vigueur.

Normes et réglementations relatives aux blocs de secours

Les blocs de secours sont réglementés par différentes normes nationales et européennes. Le BAES doit être conforme aux normes NF EN 60598-2-22 et NF C 71-800, ou à toute norme équivalente d'un autre État membre de l'espace économique européen. La norme NF C 71-820 régit l'utilisation des systèmes automatiques de test intégré (SATI), facilitant la maintenance des blocs.

Ces normes assurent leur efficacité et leur sécurité. La marque NF AEAS garantit la conformité des blocs autonomes. Le BAEH, quant à lui, répond à des normes spécifiques car il est utilisé comme moyen d'éclairage de secours uniquement dans les immeubles d'habitation.

La maintenance des blocs est aussi encadrée par la norme NFC 71-830. Cette norme définit les principes généraux pour l'entretien régulier et les essais périodiques des blocs de secours.

Pour les immeubles de plus de 28 mètres de hauteur construits après 1986, des blocs de secours lumineux sont obligatoires pour indiquer les sorties de secours en cas d'incendie selon l'arrêté du 14 décembre 2011.

Quand est-il obligatoire d'installer un bloc de secours ?

L'installation d'un bloc de secours est obligatoire dans différents contextes, déterminés par la réglementation en vigueur.

1. Bâtiments recevant du public (ERP) : Ces établissements, tels que les centres commerciaux, hôtels, cinémas, doivent impérativement être équipés de BAES pour garantir la sécurité des visiteurs.

2. Etablissements recevant des travailleurs (ERT) : Pour assurer la sécurité des employés, l'installation de blocs de secours est obligatoire dans ces lieux de travail.

3. Immeubles de grande hauteur (IGH) : Ces bâtiments doivent disposer de dispositifs de secours pour garantir l'évacuation des occupants en cas d'urgence.

4. Locaux à sommeil : Ces établissements, tels que les hôtels, maisons de retraite, doivent assurer un éclairage de sécurité continu en cas de coupure d'alimentation générale.

5. Bâtiments d'habitation : Les immeubles d’habitation de plus de 28 mètres de haut et construits après 1986 doivent être équipés de blocs de secours.

La réglementation impose également l'installation de blocs de secours à chaque sortie de secours, à chaque changement de direction, à chaque obstacle (par exemple, un escalier) et tous les 15 mètres maximum.

Installation et branchement d'un bloc de secours

Pour installer et brancher un bloc de secours, assurez-vous d'abord de travailler hors tension pour votre sécurité. Munissez-vous d'un câble électrique 5G1,5, généralement utilisé pour le branchement de ce type d'équipement. Ce câble est choisi pour ses 5 fils électriques qui servent à l'alimentation et au bus de communication.

Les BAES ou LSC doivent être positionnés tous les 15 mètres maximum, à chaque sortie de salle et issue de secours, et à chaque changement de direction ou de niveau. Les normes NF C 14-100 et NF C 15-100 guident l'installation des blocs de secours pour satisfaire aux exigences de sécurité. L'installation peut se faire en saillie sur les murs ou au plafond. Le bloc doit être placé à proximité des sorties et des voies d'évacuation pour faciliter la visibilité et l'orientation lors d'une évacuation. 

Pour le branchement, raccordez les fils de connexion aux bornes correspondantes sur le bloc, puis installez la batterie. Si votre bloc dispose d'une télécommande, les ordres d'allumage et d'extinction sont envoyés au bloc à travers un bus filaire, généralement composé de deux fils directement reliés au bloc.

Une fois branché, le bloc autonome doit être testé pour assurer son bon fonctionnement.

Vérification et changement de la batterie d'un bloc de secours

L'entretien régulier de la batterie d'un bloc de secours est un aspect crucial pour garantir son fonctionnement optimal en cas d'urgence. Cela implique une vérification périodique de l'état de la batterie, ainsi qu'un remplacement lorsqu'elle n'est plus en mesure de maintenir le bloc de secours pendant la durée réglementaire d'autonomie.

Pour vérifier l'état de la batterie, vous pouvez commencer par contrôler la date indiquée sur l'étiquette de la batterie. Si cette date est inférieure à un an par rapport à la date actuelle, la batterie est généralement encore sous garantie. Sinon, il est recommandé de la remplacer.

Le remplacement de la batterie implique le démontage du bloc de secours, le remplacement de la batterie défectueuse par une neuve, puis la remise en place du bloc de secours. Cette opération doit être effectuée par un professionnel qualifié pour garantir la sécurité et la conformité de l'installation.

Voici quelques étapes clés dans le processus de vérification et de changement de la batterie d'un bloc de secours :

  • Vérifier la date sur l'étiquette de la batterie

  • Démonter le bloc de secours

  • Remplacer la batterie défectueuse par une neuve

  • Remettre en place le bloc de secours

Il est recommandé de faire appel à un professionnel pour effectuer ces opérations, afin de garantir la sécurité et la conformité de l'installation.

Pour tous vos besoins en éclairage de sécurité ou en produits d'automatisme industriel, retrouvez une large sélection de marques de renom telles que Schneider Electric, Legrand, Cooper Sécurité, et Luminox directement sur StockPro. Vous y trouverez des produits 100% neufs et fortement remisés, car ils sont issus du réemploi ! 

FAQ

Quand un BAES est-il obligatoire ?

Un BAES est obligatoire dans tous les Établissements Recevant du Public (ERP), les Établissements Recevant des Travailleurs (ERT), les Immeubles de Grande Hauteur (IGH), et dans les locaux à sommeil comme les hôtels et maisons de retraite. Ils doivent être installés à chaque sortie de secours, changement de direction et obstacle, ainsi qu'à intervalles réguliers de 15 mètres maximum.

Quelle est la différence entre un BAES et un BAEH ?

Le BAES (Bloc Autonome d’Éclairage de Sécurité) est destiné à assurer l'éclairage de secours dans les lieux publics et de travail, permettant l'évacuation en toute sécurité. Le BAEH (Bloc Autonome d'Éclairage pour Habitation) est conçu spécifiquement pour les immeubles d'habitation, fournissant un éclairage minimal pour permettre aux résidents de quitter les lieux ou d'attendre les secours en cas de panne de courant.

Quels sont les différents types de BAES ?

Il existe deux principaux types de BAES :

  1. BAES d'évacuation : assure un éclairage puissant pour guider vers les sorties en cas d'évacuation d'urgence.

  2. BAES d'ambiance ou antipanique : fournit un éclairage général moins intense pour éviter la panique et aider à l'orientation dans les espaces communs.