blog.sectionBtnLabel
Réglementation
Tout savoir sur les SSI incendie (Système de Sécurité Incendie) pour vous mettre en conformté avec la règlementation

Tout savoir sur les SSI incendie (Système de Sécurité Incendie) pour vous mettre en conformté avec la règlementation

Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur les Systèmes de Sécurité Incendie (SSI). Ces dispositifs essentiels, conformes à des normes rigoureuses, assurent la sécurité des personnes et des bâtiments en cas d'incendie. Constitués de plusieurs éléments, ils collectent et traitent les informations liées à la sécurité incendie. Leur rôle et composition varient selon la catégorie de l'établissement. Faîtes le point sur les SSI, de la détection à l'alarme, en passant par la centrale et le tableau de commande.

Qu'est-ce qu'un SSI : définition et utilité

Quelle est la signification de "SSI" ?

"SSI" signifie "Système de Sécurité Incendie". Il s'agit d'un dispositif destiné à protéger les bâtiments et leurs occupants contre les risques d'incendie. 

Qu'est-ce qu'un AES ?

AES dans le contexte des Systèmes de Sécurité Incendie (SSI) signifie "Alarme et Equipements de Signalisation". L'AES est un composant crucial du SSI qui comprend tous les dispositifs responsables de l'alerte sonore ou visuelle destinée à informer les occupants d'un bâtiment en cas de détection d'incendie. Ces équipements jouent un rôle vital dans la sécurité incendie en assurant une évacuation rapide et ordonnée des personnes. Ils peuvent inclure des sirènes, des alarmes visuelles comme des flashs ou des balises, et d'autres signaux spécifiques qui activent en cas d'urgence pour guider et alerter efficacement les occupants.

Un DAC, c'est quoi ?

DAC signifie "Dispositif Adaptateur de Commande". Le DAC est utilisé pour interfacer le système de sécurité incendie avec d'autres systèmes ou équipements du bâtiment qui ne sont pas spécifiquement conçus pour être directement connectés au SSI. Par exemple, un DAC peut être utilisé pour contrôler les portes coupe-feu, les ascenseurs, la ventilation ou d'autres systèmes de gestion du bâtiment en réponse à un signal d'alarme incendie.

Le DAC permet donc une intégration fluide et fonctionnelle entre le SSI et les équipements qui nécessitent une commande spécifique en cas d'incendie, assurant ainsi que toutes les mesures de sécurité fonctionnent de manière coordonnée pour maximiser la protection des occupants et de la structure du bâtiment pendant une urgence incendie.

Quelles sont les 3 fonctions d'un SSI ?

Le Système de Sécurité Incendie remplit trois fonctions principales, essentielles à la sécurité des bâtiments :

Détection 

Le SSI est équipé de divers détecteurs, tels que des détecteurs de fumée, de chaleur ou de flamme, qui identifient rapidement la présence d'un incendie. Ces dispositifs sont cruciaux pour initier une alerte précoce et permettre une intervention rapide avant que le feu ne se propage.

Alerte

Une fois l'incendie détecté, le SSI active des dispositifs d'alerte comme les sirènes et les alarmes visuelles pour informer les occupants du danger. Cette fonction est vitale pour assurer une évacuation ordonnée et rapide des lieux, réduisant ainsi les risques de blessures ou de mortalité.

Gestion des dispositifs de sécurité

Outre la détection et l'alerte, le SSI coordonne également les différents dispositifs de sécurité incendie tels que les portes coupe-feu, les systèmes de désenfumage, et parfois même les systèmes de suppression automatique comme les sprinklers. Cette gestion centralisée aide à contrôler et limiter la propagation du feu, tout en facilitant les opérations de sauvetage et d'évacuation.

En intégrant ces trois fonctions, un SSI offre une solution complète et coordonnée pour la gestion des risques d'incendie, soulignant son rôle indispensable dans la sécurité des structures modernes.

Les différentes catégories de SSI

Catégories A, B, C, D et E : explication et différences

Les catégories A, B, C, D et E des SSI correspondent à des configurations spécifiques du système, adaptées au niveau de risque et au type d'établissement.

  • La catégorie A est la plus exigeante, destinée aux établissements présentant le risque le plus élevé. Elle inclut notamment un Système de Détection Incendie (SDI) et plusieurs équipements de contrôle et de signalisation.

  • La catégorie B diffère de la catégorie A par la gestion de la fonction d'évacuation et ne comporte pas de SDI.

  • Les catégories C, D et E ont des exigences décroissantes et comprennent divers équipements adaptés au niveau de risque.

Ces catégories sont principalement déterminées par le type d'établissement et l'effectif du public et du personnel que celui-ci peut accueillir.

Choisir la bonne catégorie pour son établissement

Pour choisir la bonne catégorie de SSI pour votre établissement, il est essentiel d'évaluer le niveau de risque et le type d'activité exercée. Le nombre de personnes pouvant être accueillies dans l'établissement est également un facteur crucial à prendre en compte.

Catégorie A : Optez pour cette catégorie si votre établissement présente un risque incendie très élevé. Cette catégorie intègre un Système de Détection Incendie (SDI) et un Système de Mise en Sécurité Incendie (SMSI) pour une protection maximale.

Catégories B à E : Ces catégories conviennent à des établissements avec un risque incendie moins élevé. Le choix se fera en fonction du nombre de personnes accueillies et des spécificités de l'établissement.

Il est recommandé de consulter un expert en sécurité incendie pour vous aider à déterminer la catégorie la plus adaptée à votre établissement. Une fois celle-ci choisie, n'oubliez pas de vous conformer à la norme NF S 61-931, qui régit l'installation de tous les SSI.

Mise en conformité : comprendre la norme NF S 61-934 liée aux CMSI

Définition principes de la norme NF S 61-934

La norme NF S 61-934 se concentre sur les Centralisateurs de Mise en Sécurité Incendie (CMSI). Il s'agit d'un élément clé du SSI, qui centralise les informations et les contrôles des différents dispositifs de sécurité incendie.

Cette norme établit les règles de conception des CMSI en termes de fonctionnalités, performances et fiabilité. Elle vise à garantir que ces équipements répondent aux exigences de sécurité incendie et peuvent fonctionner efficacement en cas d'urgence.

Elle fait partie d'un ensemble de normes relatives aux SSI, conçues pour assurer la qualité et l'efficacité des systèmes de sécurité incendie. Le respect de cette norme est donc crucial pour la conformité réglementaire et la sécurité des établissements.

Mise en application de la norme NF S 61-934 

Pour appliquer la norme NF S 61-934, il est crucial de comprendre les différentes étapes et critères nécessaires. Cette norme spécifie les exigences de conception des Centralisateurs de Mise en Sécurité Incendie (CMSI), qui jouent un rôle central dans la coordination des dispositifs de sécurité incendie.

  • Le CMSI centralise, pilote et gère les informations provenant des différents dispositifs liés au SSI.

  • Les CMSI peuvent être à liaisons internes ou externes filaires spécifiques galvaniques ou optiques.

  • L'aptitude à la fonction du CMSI est essentielle, et cette norme vise à garantir cette aptitude.

La mise en application de cette norme nécessite une connaissance précise de ses exigences et une approche rigoureuse.

Installer un SSI dans son établissement : étapes clés

L'installation d'un SSI nécessite une approche méthodique pour garantir une protection optimale contre les incendies. Voici les étapes clés de ce processus :

  1. Évaluation des besoins en sécurité incendie : C'est la première étape. Elle met en évidence les risques spécifiques à l'établissement et détermine les dispositifs nécessaires.

  2. Conception du SSI : Celle-ci doit être réalisée en accord avec la norme NF S 61-932 et les besoins spécifiques de l'établissement. Elle comprend le choix des détecteurs, des dispositifs d'alarme, et des systèmes de mise en sécurité.

  3. Installation des équipements : À ce stade, les différents composants du SSI sont installés, y compris la centrale SSI, les détecteurs de fumée ou de chaleur, les déclencheurs manuels d'alarme incendie, et les diffuseurs sonores et lumineux.

  4. Paramétrage et essais du SSI : Une fois l'installation terminée, le système doit être paramétré et testé pour s'assurer de son bon fonctionnement.

  5. Formation du personnel : Il est essentiel que le personnel soit formé à l'utilisation du SSI, notamment pour la lecture et l'interprétation des informations du tableau de signalisation.

Suivre ces étapes contribuera à assurer une installation réussie du SSI et une protection efficace contre les risques d'incendie.

Le local technique du SSI : rôle et aménagement

Le local technique du SSI est le cœur du système de sécurité incendie. C'est à partir de cet espace que l'ensemble des informations est collecté et que les actions de sécurité sont initiées. Ce lieu doit être pensé et aménagé avec soin pour assurer un fonctionnement optimal du SSI.

Le rôle du local technique est avant tout de centraliser les éléments clés du SSI, tels que le Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie (CMSI), le Tableau de Signalisation (TS) et éventuellement le Déclencheur Manuel (DM). Il doit également abriter les équipements de contrôle et de signalisation.

L'aménagement du local technique doit respecter certaines règles pour assurer la sécurité et la performance du système. Parmi ces règles, on peut citer :

  • L'accessibilité : le local doit être facilement accessible pour permettre une intervention rapide en cas de besoin.

  • La protection contre l'incendie : le local doit être protégé contre les risques d'incendie, notamment par la mise en place de dispositifs de compartimentage.

  • La ventilation : le local doit être suffisamment ventilé pour éviter toute surchauffe des équipements.

  • L'espace : le local doit être suffisamment spacieux pour accueillir tous les équipements nécessaires et permettre leur maintenance.

L'organisation du local doit également faciliter la lecture et l'interprétation des informations du SSI, notamment en positionnant de manière visible les éléments d'information tels que le TS.

Fonctionnement du tableau de signalisation (TS)

Rôle du TS dans un SSI

Le Tableau de Signalisation (TS) occupe une place centrale dans le fonctionnement d'un SSI. Il sert de lien entre les différents éléments du système, collectant les informations fournies par les détecteurs et déclencheurs manuels pour ensuite les traiter.

Fonctions essentielles du TS :

  • Collecte des informations : Le TS reçoit les signaux des détecteurs automatiques d'incendie (DAI) et des déclencheurs manuels (DM), permettant ainsi une détection rapide de tout départ de feu.

  • Traitement de l'information : Il analyse les données collectées et décide de l'action à entreprendre en fonction de la situation.

  • Commande des actions : Suite au traitement de l'information, le TS envoie des ordres aux Dispositifs Actionnés de Sécurité (DAS) pour mettre en place les mesures de sécurité nécessaires.

  • Signalisation des anomalies : En cas de dysfonctionnement d'un élément du système, le TS signale l'erreur pour permettre une intervention rapide.

Grâce à ces fonctions, le TS joue un rôle déterminant dans la mise en sécurité de l'établissement en cas d'incendie.

Lecture et interprétation des informations sur le TS

Le Tableau de Signalisation (TS) du SSI affiche une variété d'informations liées à la sécurité incendie. Il est essentiel de savoir les interpréter correctement pour garantir une réaction rapide et appropriée en cas de feu.

Interprétation des états du TS : Le TS peut indiquer différents états :

  • Veille : le système fonctionne normalement, aucun incident détecté.

  • Dérangement : un problème technique a été détecté, nécessitant une intervention.

  • Activation : un incendie a été détecté, des mesures d'urgence sont en cours.

  • Essai : le système est en mode test, aucune action n'est requise.

  • Hors service : le système est désactivé, aucune surveillance n'est effectuée.

Interprétation des signaux : En plus des états, le TS peut afficher des signaux spécifiques tels que la localisation d'un feu ou d'un dérangement.

Il est crucial de former le personnel à la lecture et l'interprétation de ces informations pour une gestion efficace des situations d'urgence.

Maintenance et vérification régulière d'un SSI

L'entretien et la vérification régulière d'un Système de Sécurité Incendie (SSI) sont des aspects essentiels pour garantir son bon fonctionnement. Ces actions doivent être effectuées dans le respect des réglementations en vigueur et des consignes du fabricant.

La maintenance d'un SSI s'effectue généralement en deux temps :

  • La vérification périodique : réalisée annuellement, elle a pour but de contrôler l'état des équipements et leur conformité réglementaire. Cette vérification peut être plus fréquente selon les demandes des clients ou des assureurs.

  • La maintenance proprement dite, qui comprend :

    • La maintenance préventive : elle permet de maintenir le bon fonctionnement des installations en anticipant les dysfonctionnements. Elle s'effectue selon un planning défini, en conformité avec les normes en vigueur.

    • La maintenance corrective : elle intervient lorsqu'un dysfonctionnement ou un problème est détecté lors de la vérification périodique ou de l'utilisation du système.

Il est essentiel de confier ces opérations à des professionnels qualifiés, capables d'évaluer l'état des équipements et de réaliser les interventions nécessaires.