blog.sectionBtnLabel
Pour les pros du BTP
Contacteur de puissance : rôle, fonctionnement et mode de branchement

Contacteur de puissance : rôle, fonctionnement et mode de branchement

Faites le point dans cet article sur ce qu’est un contacteur de puissance ; son rôle, sa composition, son fonctionnement et le type de branchement à réaliser en fonction du matériel concerné par le contacteur. 

Qu’est-ce qu’un contacteur de puissance et quel est son rôle ?

Un contacteur de puissance est un dispositif de commutation électrique. Il sert à contrôler les circuits à courant élevé. Le contacteur se trouve alimenté en courant alternatif ou en courant continu (24V, 48V, 110V, 230V, 400 V). 

Le contacteur se compose de bobines électromagnétiques, qui forment un champ magnétique lorsqu’une tension se crée entre elles. Ce champ magnétique attire les contacts mobiles vers les contacts fixes. Cette réaction provoque alors la fermeture ou l’ouverture du circuit concerné. Lorsque le champ s’interrompt, les contacts reprennent leur position initiale.

Dans le détail, un contacteur se décompose de la façon suivante :

  • Une bobine ;

  • Un ressort de rappel ;

  • Plusieurs contacts de puissance ou pôles (qu’on dit unipolaire, bipolaire, tripolaire ou triphasé, tétrapolaire…) ;

  • Un circuit magnétique constitué d'un aimant fixe et d'un aimant mobile ;

  • Une bague de déphasage pour stabiliser les bobines électromagnétiques ; 

  • Des contacts auxiliaires ouverts ou fermés qui s’activent en fonction de la puissance.

Voici des exemples d’utilisation d’un contacteur de puissance : 

  • Commande de moteurs électriques dans les usines. Cela permet d’arrêter ou de relancer un type d’installation industrielle ;

  • Système HVAC (Heating Ventilation and Air-Conditioning) qui active un chauffage, une ventilation ou une climatisation. Le contacteur sert à déclencher ou stopper les compresseurs, les résistances, les ventilateurs ;

  • Commande de chauffe-eau électrique qui sert à relancer ou arrêter l’appareillage du matériel ;

  • Gestion d’éclairage : ici, le contacteur sert à allumer ou éteindre automatiquement un système d’éclairage.

Fonctionnement d’un contacteur de puissance

Le contacteur de puissance permet d’ouvrir ou fermer un circuit électrique, créant ainsi une connexion ou une déconnexion sécurisée entre la source d’énergie et la charge. Le contacteur s’utilise uniquement sur un circuit à courant élevé.

Dans le détail, le contacteur réagit de la façon suivante : 

  • Une commande est envoyée au contacteur, qui comprend alors qu’il doit faire passer du courant sur un circuit ;

  • La puissance générée par le contacteur sert à alimenter le matériel concerné ;

  • Si la commande indique de stopper l’envoi de courant dans le circuit, alors le contacteur revient à son état initial.

Plus techniquement, cela se traduit par les comportements ci-dessous : 

  • Lorsque la bobine est alimentée, un champ magnétique attire la partie mobile de l'armature électrique contre les parties fixes ;

  • Lorsque la bobine n'est plus alimentée, le champ magnétique s’interrompt et le  ressort de rappel sépare la partie mobile et la partie fixe de l'armature.

Selon le fonctionnement du matériel concerné, un contacteur de puissance peut suffire. Le cas échéant, des contacteurs auxiliaires peuvent venir en renfort pour ouvrir ou fermer un circuit. Ce cas de figure est fréquent lorsqu’un circuit est complété d’une lumière indiquant si oui ou non le contacteur est enclenché et envoie du courant.

En pratique, le contacteur se comporte tel que suit : 

  • Si le contact indique “NO” alors, il s’agit d’un contact ouvert. Tant que la bobine n’est pas alimentée, le contacteur reste ouvert ;

  • Si le contact indique “NF”, alors le contacteur est fermé. Il reste à l’état fermé tant que la bobine n’est pas alimentée. Attention, la mention “NC” apparaît parfois, il s’agit de la mention anglaise.

À noter qu’en cas de surcharge sur le circuit électrique, le contacteur de puissance est capable de se connecter pour stopper la circulation du courant et éviter un problème plus grave.

Quel est le mode de branchement d’un contacteur ?

Afin de brancher un contacteur de puissance dans un tableau électrique, il faut commencer par choisir en fonction des besoins attendus sur le matériel installé et relié au tableau, à savoir : 

  • Nombre de contact de commande ;

  • Nombre de contact de puissance ;

  • Calibre du contact (et des contacts auxiliaires si nécessaire) ;

  • Puissance consommée par le récepteur ;

  • Tension d’alimentation de la bobine qui commande le contacteur ;

  • Utilisation (prise, radiateur, interrupteur, chauffe-eau alimenté la nuit uniquement…).

Ensuite, munissez-vous des outils suivants : 

Un contacteur de puissance est généralement branché en série avec la charge électrique qu'il contrôle.

Faites le point sur vos besoins de contacteurs de puissance modulaires et trouvez sur notre site une large gamme de contacteurs de marques reconnues (Eaton, Schneider, ABB…). StockPro propose régulièrement à la vente des contacteurs de commande et protection de moteur électrique, d’intensité et de puissance variées.