Blog
Maison & projets de travaux
Réussir une installation domotique dans votre maison : les conseils à suivre

Réussir une installation domotique dans votre maison : les conseils à suivre

Une installation domotique fonctionne grâce à la mise en réseau d’appareils électriques ; le tout géré par une commande centrale. En fonction de votre projet, pensez à bien définir les objectifs, évaluer le budget, sélectionner les équipements à installer et le technicien qui interviendra. Enfin, pensez à tester et à sécuriser votre installation domotique. Dans cet article, nous avons rassemblé pour vous les conseils à suivre impérativement pour l’installation domotique de votre maison.

Dimensionner votre projet et son coût

Le coût de votre installation domotique dépend de la superficie de votre maison et du nombre d’équipements électriques à relier à la commande centrale. En effet, la domotique sert à activer à distance de nombreux équipements électriques tels que : 

Évaluer les distances et le travail du technicien

Que vous optiez pour la domotique filaire classique ou la domotique sans fil, il est impératif de transmettre les plans de construction de votre maison à votre fournisseur d’appareils domotiques et à votre technicien.

En effet, les distances, les emplacements et les pièces concernées influent sur le matériel à installer et sur les connexions à programmer. Pour rappel, la norme NF C15-100 qui encadre les installations électriques joue aussi un rôle dans l’emplacement spécifique de certains appareils électriques.

À noter que si votre maison est déjà construite et que vous souhaitez installer de la domotique, vous devez faire appel à un électricien. Il devra reprendre le câblage et l’intensité du réseau électrique en place (boîtes d’encastrement, bouton-poussoir, module récepteur, kit vidéo, centrale de gestion, détecteur…).

Quelle technologie domotique choisir ?

Vous pouvez choisir des appareils connectés dont le fonctionnement est porté par une technologie propriétaire (celle du fournisseur des équipements). L’intérêt de ce protocole fermé porte sur la gamme d’appareils faciles à interconnecter et un réseau mieux protégé.

Mais vous pouvez aussi choisir des appareils connectés (protocole ouvert) qui ne sont pas enfermés dans une technologie propriétaire. L’intérêt des réseaux ouverts réside dans le fait que si des appareils sont déjà connectés, les nouveaux appareils peuvent s’interfacer sans reprogrammation. Certains fournisseurs proposent également davantage d’appareils domotiques à des prix variés (Aqara, Meross, Smarthome,…).

Quoi qu’il en soit, l’une comme l’autre des solutions restent connectables à votre home assistant ou votre box.

Quelles fréquences utiliser pour la domotique sans fil ?

La domotique sans fil fonctionne grâce à la communication de chaque produit connecté avec la console centrale. Il est donc impératif que le réseau de communication sans fil connecté soit performant.

Les équipements communiquent entre eux sur des fréquences différentes : 433 MHz, 868 MHz, 2.4 GHz… en fonction du produit connecté, du débit et de la portée attendus.Pour information, la technologie “ZigBee” permet de communiquer à faible fréquence. Attention tout de même aux performances en fonction de la consommation domotique, du nombre d’appareils connectés (débit) et de la distance entre la console et les équipements (portée).

Programmer les appareils domotiques et la commande centrale

Choisissez un technicien ayant des connaissances en domotique. En effet, la programmation et la connexion de chaque appareil électrique à la console centrale, à une application sur votre smartphone ou à une commande vocale peuvent prendre du temps.

Pour information, il existe des installateurs domotiques spécialisés. Ils connaissent les impératifs électriques des modules secteurs à connecter, des câbles Ethernet à tirer, de l’alimentation à prévoir, des prises RJ45 à ajouter, du paramétrage à réaliser sur le boîtier et sur l’application fournie, par exemple.

Prenez le temps de bien vous renseigner avant de choisir le professionnel qui interviendra sur votre réseau électrique et domotique.

Quelle maintenance prévoir pour votre réseau domotique ?

La maintenance dépend du nombre de modules connectés au réseau domotique et à leur emplacement. On pourra vous conseiller de centraliser les modules sur le tableau électrique, mais aussi de penser accessibilité des appareils et des connexions.

Nous vous conseillons de tirer un réseau électrique et domotique simple. Sa maintenance en sera facilitée. 

À savoir : si l’un des appareils ne fonctionne pas correctement depuis la console centrale, l’app sur votre smartphone ou via la commande vocale, contactez le support de votre installateur.

Finaliser l’installation domotique : configuration et test

Là encore, il existe deux pratiques : 

  • L’installateur préconfigure tous les appareils à connecter avant leur installation dans votre maison ;

  • Une fois l’installation des équipements domotiques réalisée, le technicien connecte chaque appareil à la console centrale et les vérifie un à un.

Si un smartphone ou une commande vocale (Alexa ou encore Google Home, par exemple) sont à paramétrer, la finalisation ne pourra s’effectuer que sur site.

Enfin, testez chaque appareil avec le technicien afin qu’il vous montre comment ceux-ci fonctionnent et pour vous assurer que l’installation est pleinement opérationnelle au départ de l’installateur.