blog.sectionBtnLabel
Tutoriels bricolages
Comment réussir votre installation de pompe à chaleur air eau ?

Comment réussir votre installation de pompe à chaleur air eau ?

Opter pour une pompe à chaleur air eau est une solution efficace et écologique pour chauffer votre logement. Néanmoins, son installation requiert une certaine préparation et doit être réalisée dans les règles de l'art pour en maximiser les avantages. Prix, travaux à prévoir, fonctionnement et conseils de pose, découvrez comment réussir votre installation.

Comprendre le fonctionnement de la pompe à chaleur air eau

La pompe à chaleur air eau capte l'énergie thermique de l'air extérieur pour la transférer à l'eau de votre système de chauffage central. Ce processus est rendu possible grâce à un fluide frigorigène qui circule dans un circuit fermé. Ce fluide passe par plusieurs étapes :

  • Evaporation : Il absorbe la chaleur de l'air extérieur et s'évapore.

  • Compression : Un compresseur augmente sa pression et donc sa température.

  • Condensation : Le fluide cède sa chaleur à l'eau du circuit de chauffage et se condense.

  • Détente : Un détendeur fait baisser sa pression et sa température, il redevient liquide et le cycle peut recommencer.

À noter : la pompe à chaleur air eau peut fonctionner en mode réversible pour rafraîchir votre habitation en été !

L'importance du chauffage central dans l'installation de votre PAC

Le rôle du circuit de chauffage central

Le circuit de chauffage central joue un rôle primordial dans l'efficience de votre pompe à chaleur air eau. C'est lui qui permet la distribution de la chaleur produite par la PAC à travers votre logement. Pour cela, il utilise un fluide caloporteur qui circule dans les canalisations et transmet la chaleur aux radiateurs ou au plancher chauffant. Dans le cas d'une PAC air eau, le circuit de chauffage est alimenté par les calories récupérées dans l'air extérieur par l'unité extérieure de la PAC. Ces calories sont ensuite transformées en chaleur par l'unité intérieure de la PAC grâce à un échangeur thermique, et cette chaleur est alors distribuée dans le circuit de chauffage central. Il est donc essentiel que ce circuit soit bien dimensionné et réglé pour une distribution efficace de la chaleur.

Compatibilité entre votre système de chauffage et la PAC

La compatibilité de votre système de chauffage actuel avec la PAC est un facteur déterminant pour l'efficacité de votre installation. Les systèmes de chauffage hydrauliques, tels que les radiateurs ou les planchers chauffants, sont généralement compatibles avec une PAC air/eau. Les radiateurs basse température sont souvent préférés en raison de leur meilleure efficacité énergétique. Cependant, si vous possédez un système de chauffage fonctionnant à haute température ou très ancien, des adaptations peuvent être nécessaires pour assurer la performance de la PAC. Dans ce cas, le recours à des ventilo-convecteurs peut s'avérer utile. La compatibilité devra être vérifiée par un professionnel avant toute installation.

Comment installer une pompe à chaleur air eau ? Les étapes clés 

1. Évaluation et planification

Avant toute chose, une évaluation détaillée des besoins thermiques de la maison est cruciale. Cette étape inclut l'analyse de l'isolation existante, de la surface à chauffer, et des conditions climatiques locales. Cette évaluation permettra de choisir le modèle de pompe à chaleur le plus adapté et de planifier correctement l'installation en termes de capacité et de placement.

2. Trouver un emplacement idéal où mettre l'unité extérieure 

L'emplacement de l'unité extérieure de votre pompe à chaleur air eau doit être judicieusement choisi pour assurer un fonctionnement optimal. C'est un critère essentiel qui a un impact direct sur les performances de l'appareil.

Pour cela, privilégiez un endroit dégagé, bien ventilé, et loin des zones de passage pour réduire les nuisances sonores. Pensez à prendre en compte l'exposition au soleil : un emplacement bien exposé peut contribuer à améliorer l'efficacité de votre pompe à chaleur.

À l'inverse, un emplacement mal choisi peut réduire significativement l'efficacité de la pompe à chaleur. Celle-ci doit être placée dans une zone dégagée pour assurer un flux d'air optimal, tout en étant protégée des vents forts et du gel. Evitez les zones trop ombragées ou exposées aux vents dominants qui peuvent compromettre les performances de l'appareil.

Enfin, assurez-vous que l'espace choisi soit suffisamment grand pour accueillir l'unité et permettre une installation et un entretien aisés.

3. Préparer le terrain pour la pose de la PAC

La préparation du terrain est une étape cruciale pour assurer une installation efficace de votre PAC. L'espace choisi doit être suffisamment grand pour permettre une bonne circulation de l'air autour de l'unité extérieure. Veillez à dégager le terrain de tout obstacle pouvant entraver le flux d'air.

Ensuite, la surface doit être niveau et stable pour supporter le poids de l'appareil. Vous pouvez réaliser une dalle en béton pour plus de stabilité.

Enfin, prenez en compte les règles d'urbanisme locales. Certaines communes peuvent imposer des restrictions concernant l'emplacement ou la distance avec les limites de propriété.

4. Installation des composants de la PAC

Pour l'installation des composants de la PAC, la première étape consiste à installer l'unité extérieure. L'unité doit être fixée solidement pour résister aux intempéries.

Ensuite, il est nécessaire d'installer l'unité intérieure. Cette unité consiste généralement en un module hydraulique qui est connecté à l'unité extérieure et au circuit de chauffage de la maison.

Il est également important de mettre en place un ballon tampon qui a pour rôle de stocker l'eau chauffée par la PAC avant de la distribuer dans le circuit de chauffage.

Enfin, les deux unités doivent être raccordées par des tuyaux pour permettre la circulation du fluide frigorigène. Ces tuyaux doivent être isolés pour éviter les pertes d'énergie.

  • Installation de l'unité extérieure

  • Installation de l'unité intérieure

  • Mise en place du ballon tampon

  • Raccordement des deux unités

Notez que l'installation des différents composants d'une PAC nécessite des compétences techniques. Il est donc recommandé de faire appel à un artisan qualifié pour cette tâche.

5. Raccorder la PAC au circuit de chauffage existant

Pour raccorder la PAC à votre circuit de chauffage, plusieurs options sont possibles. Vous pouvez choisir d'installer une PAC seule, de combiner votre chaudière existante avec une PAC hybride, ou d'installer une PAC en relève de chaudière.

Si vous possédez déjà un système de chauffage central (gaz ou fioul), le raccordement de la PAC peut être réalisé plus facilement car les émetteurs de chaleur sont généralement compatibles.

Avant de procéder, assurez-vous que votre circuit de chauffage actuel est compatible avec la PAC. Il est essentiel d'évaluer la puissance nécessaire pour votre habitation et d'inspecter votre circuit de chauffage actuel.

Lors de l'installation, le raccordement hydraulique est une étape cruciale. Dans ce cadre, il est recommandé de faire appel à un professionnel compétent pour garantir une installation sécurisée et efficace.

Si vous envisagez de remplacer une ancienne chaudière (fioul ou gaz), pensez à réutiliser le circuit de chauffage associé. Cela peut permettre de réaliser des économies sur les frais d'installation.

6. Branchement électrique de la PAC

Le branchement électrique de la PAC est une étape délicate qui doit être réalisée avec soin. Pour garantir le bon fonctionnement de l'appareil, la sécurité et la conformité avec les normes en vigueur, l'installation électrique doit être réalisée par un professionnel.

La pompe à chaleur doit être connectée à un circuit électrique indépendant équipé d'un dispositif de protection. Dans la plupart des cas, la PAC doit être connectée directement à votre tableau électrique via une ligne dédiée. Cette ligne doit être protégée par un disjoncteur différentiel.

Selon la puissance de votre PAC, elle peut fonctionner soit en monophasé 230V, soit en triphasé 400V. Avant de procéder au branchement, vérifiez bien le type de courant requis par votre PAC.

Pour le raccordement, vous devrez connecter les câbles de la PAC au disjoncteur. Veillez à respecter les codes de couleur pour éviter toute erreur de branchement. Après avoir effectué le branchement, n'oubliez pas de tester l'installation pour vérifier qu'elle fonctionne correctement.

Il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel pour réaliser cette étape, car une mauvaise manipulation peut entraîner des problèmes de fonctionnement ou, pire, des risques d'incendie.

7. Mise en service de la PAC

La mise en service de la PAC est une étape essentielle qui doit être réalisée par un professionnel agréé. Cette étape comprend plusieurs actions :

  • La mise sous pression : cette première phase a pour but de vérifier l'étanchéité de l'installation et de détecter d'éventuelles fuites.

  • La mise sous vide : cette action assure la pureté du circuit en éliminant l'air et l'humidité présents.

  • La libération du fluide frigorigène : cette étape permet d'activer le système de refroidissement de la PAC.

  • Le démarrage : c'est la finalisation de la mise en service. Le professionnel effectue les derniers réglages et vérifications.

Il est essentiel de laisser cette tâche à un expert pour garantir la sécurité et la performance optimale de votre équipement.

8. Réglages et optimisation

Lors de la phase de réglage et d'optimisation, plusieurs paramètres de votre PAC doivent être ajustés pour maximiser son efficacité. Vous devez d'abord dimensionner correctement votre PAC en fonction de vos besoins spécifiques. Ensuite, réglez la température de départ d'eau en fonction de la courbe de chauffe.

  • Maîtrisez la courbe de chauffe pour optimiser le rendement de la PAC.

  • Chauffez de préférence à basse température pour économiser de l'énergie.

  • Réduisez la température de l'eau chaude pour plus d'efficacité.

  • Maintenez une température constante pour assurer votre confort.

  • Activez le chauffage d'appoint uniquement en cas de grands froids.

  • Ajoutez un système domotique pour faciliter la gestion de votre PAC.

  • Entretenez régulièrement votre PAC pour garantir sa longévité.

L'optimisation de l'utilisation de votre PAC passe aussi par l'adoption de quelques gestes quotidiens. Par exemple, ouvrez et fermez vos volets et rideaux en fonction de l'heure de la journée pour limiter les pertes de chaleur.

Enfin, suivez les recommandations du fabricant pour minimiser tout impact négatif sur l'efficacité de la PAC.

Entretenir votre pompe à chaleur air eau après installation

L'entretien de votre pompe à chaleur air eau est crucial pour assurer un fonctionnement optimal et une durée de vie prolongée de l'équipement. Cela implique des contrôles réguliers, principalement réalisés par des professionnels. L'entretien doit être effectué au moins une fois tous les deux ans, conformément à la réglementation en vigueur.

Lors de ces contrôles, le professionnel doit vérifier plusieurs éléments clés de votre PAC. Parmi eux, la performance énergétique de l'appareil, l'étanchéité du circuit et de l'unité extérieure. En dehors de ces contrôles professionnels, vous pouvez effectuer des entretiens simples et réguliers. Par exemple, assurez-vous que l'unité extérieure de votre PAC soit toujours dégagée de tout élément pouvant entraver son bon fonctionnement, comme des feuilles ou des brindilles.

Enfin, n'oubliez pas de souscrire un contrat de maintenance avec un professionnel. Cela vous permettra de bénéficier d'un suivi régulier et de conseils adaptés pour optimiser l'utilisation de votre PAC.

Choisir le bon installateur pour votre pompe à chaleur air eau

Les critères de choix d'un bon installateur de PAC

Choisir un bon installateur de PAC est crucial pour garantir un fonctionnement optimal de votre équipement. Voici quelques critères à considérer :

Qualifications et certifications : Un installateur doit disposer de certifications spécifiques, comme le label RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). Ce label est un gage de qualité et de compétence.

Expérience et réputation : Un installateur expérimenté est plus susceptible de fournir un service de qualité. Consultez les avis en ligne et demandez des références pour évaluer la réputation de l'installateur.

Connaissance des différents types de PAC : L'installateur doit être capable de vous conseiller sur le type de PAC le plus adapté à vos besoins et à votre maison.

Services après-vente : Un bon installateur devrait proposer des services après-vente, tels que la maintenance et la réparation de votre PAC.

Il est conseillé de demander plusieurs devis pour comparer les offres.

Faire soi-même l'installation d'une pompe à chaleur air eau

Les compétences nécessaires pour installer soi-même sa PAC

Installer soi-même sa pompe à chaleur air eau nécessite des compétences variées. Tout d'abord, une connaissance en bricolage est indispensable pour manipuler les différents éléments de la PAC et assurer un montage correct. Ensuite, des compétences en électricité sont requises pour le raccordement de la PAC au réseau électrique du domicile. Enfin, une maîtrise des bases en plomberie est nécessaire pour le raccordement hydraulique de l'appareil à votre système de chauffage.

Il est à noter que la manipulation de fluide frigorigène, indispensable au fonctionnement de la PAC, requiert une attestation d’aptitude spécifique. Si vous ne possédez pas cette qualification, il vous faudra faire appel à un professionnel certifié.

Les risques liés à une auto-installation de la PAC air eau

Installer sa pompe à chaleur air eau soi-même présente des risques non négligeables. D'abord, il y a le risque d'erreur lors de l'installation qui pourrait affecter l'efficacité et la durée de vie de la PAC. En effet, une mauvaise installation peut entraîner des pannes fréquentes et diminuer le rendement de l'équipement. De plus, il existe des risques liés à la sécurité. La manipulation du fluide frigorigène, par exemple, nécessite une certification spécifique. Enfin, l'auto-installation pourrait compromettre certaines aides financières qui exigent une installation par un professionnel certifié.

Le coût d'installation d'une pompe à chaleur air eau

Quel prix d'achat pour une pompe à chaleur air eau ?

Le prix d'achat d'une pompe à chaleur air eau est un critère essentiel à considérer, car il peut varier de manière significative en fonction de plusieurs facteurs. En général, le coût d'une PAC air-eau se situe entre 6 000 et 15 000 euros. Ce prix peut être influencé par des éléments tels que :

  • La marque et le modèle : Certaines marques proposent des PAC plus performantes, avec une meilleure efficacité énergétique, ce qui peut augmenter le coût d'achat.

  • La puissance de la PAC : Plus la PAC est puissante, plus elle sera capable de chauffer une grande surface, ce qui peut augmenter le prix.

  • L'option de production d'eau chaude sanitaire (ECS) : Si la PAC est équipée d'un système de production d'eau chaude, cela peut également influencer le prix d'achat.

  • Le type de PAC (monobloc ou bibloc) : Les PAC bibloc, qui comprennent une unité intérieure et une unité extérieure séparées, sont généralement plus coûteuses que les PAC monobloc.

Il est donc important de bien définir vos besoins en amont pour choisir la PAC qui conviendra le mieux à votre situation et à votre budget.

Le coût du montage et de l'installation par un professionnel

L'installation d'une pompe à chaleur air eau par un professionnel représente un coût significatif qui peut varier en fonction de plusieurs facteurs. La complexité du chantier, le modèle de la PAC et la nécessité de travaux complémentaires peuvent influencer ce coût.

En moyenne, le tarif d'installation par un professionnel se situe entre 1 500€ et 2 500€. Toutefois, pour une estimation plus précise, il est conseillé de demander plusieurs devis à des installateurs qualifiés.

Il est important de noter que ce coût d'installation peut être amorti à long terme par les économies d'énergie réalisées grâce à la PAC. De plus, l'installation professionnelle garantit une mise en service sécurisée et optimale de l'équipement, ce qui peut éviter des coûts supplémentaires liés à d'éventuelles erreurs d'installation.

Pour information, l'installation d'une PAC nécessite des compétences spécifiques et doit généralement être réalisée par un professionnel certifié. En effet, une mauvaise installation peut affecter l'efficacité de la PAC et entraîner des coûts de réparation élevés.

Les aides disponibles pour financer l'installation de votre PAC

Les subventions de l'État pour les travaux de rénovation énergétique

Pour financer votre projet de rénovation énergétique, dont l'installation d'une pompe à chaleur air eau, l'État propose plusieurs subventions. Parmi elles, l'aide MaPrimeRénov' qui peut couvrir une partie des frais d'installation, sous réserve de remplir certaines conditions d'éligibilité. Le montant de cette aide varie en fonction des revenus du foyer.

Autre subvention notable, la Prime Coup de Pouce Chauffage qui encourage le remplacement des anciennes chaudières par des systèmes plus économes en énergie. Cette prime est cumulable avec d'autres aides et peut financer l'installation d'une pompe à chaleur air-eau ou eau-eau.

Il est également possible de bénéficier de la prime TotalEnergies qui contribue au financement de votre projet. Enfin, la prime Effy est une aide CEE (Certificat d'économie d'énergie) pour l'installation d'une pompe à chaleur. Elle peut monter jusqu'à  4 450€ pour une PAC air/eau et  4 400 € pour une PAC géothermique.

Les montants de ces aides varient en fonction de nombreux critères tels que le type de pompe à chaleur installée, les revenus du foyer ou encore le type de travaux réalisés.

Les aides locales et régionales pour l'installation d'une PAC

Il existe également des subventions locales et régionales destinées à soutenir les projets d'installation de pompes à chaleur air eau. Ces aides varient en fonction de votre lieu de résidence et peuvent être attribuées par votre mairie, votre conseil départemental ou régional. Elles viennent en complément des aides nationales et peuvent parfois être cumulées avec elles.

Ces aides peuvent prendre différentes formes : subventions directes, prêts à taux bonifiés, conseils ou accompagnements pour la réalisation de votre projet. Il est donc recommandé de se renseigner auprès de ces différentes entités pour connaître précisément les aides disponibles dans votre région.

N'oubliez pas que certaines de ces aides peuvent être conditionnées à l'engagement d'un professionnel RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) pour l'installation de votre PAC.

Conclusion

Pour votre projet d'installation de pompe à chaleur, pensez à choisir vos équipements via StockPro : cela vous permet non seulement d'accéder à des produits de qualité mais aussi de participer à l'économie circulaire grâce au réemploi. En proposant des produits neufs à des prix réduits, StockPro met en avant des marques reconnues telles que Atlantic, Chappee ou Mitsubishi Electric, garantissant ainsi performance et fiabilité pour votre pompe à chaleur. Trouvez la votre dès maintenant !