blog.sectionBtnLabel
Projets de travaux
Installation de climatiseur : étapes clés et erreurs à éviter

Installation de climatiseur : étapes clés et erreurs à éviter

La climatisation est une solution idéale pour garder votre maison fraîche pendant l'été. Cependant, l'installation d'un climatiseur nécessite une certaine expertise pour éviter les erreurs courantes. Il faut notamment bien choisir l'emplacement, respecter les normes d'évacuation et assurer une maintenance régulière. Le coût de l'installation est également un facteur à considérer. Apprenez toutes les étapes clés pour une installation réussie et découvrez les erreurs à éviter.

Différents types de climatiseurs : spécificités d'installation

Avant de se lancer dans l'installation d'un climatiseur, il est essentiel de comprendre les spécificités de chaque type de climatiseur.

Le climatiseur monobloc est une option abordable et facile à installer, constituée d'une seule unité à placer à l'intérieur de votre habitation. C'est généralement un système d'appoint.

Le climatiseur split est composé de deux unités : une intérieure et une extérieure. Son installation nécessite des compétences techniques car elle implique de connecter les deux unités via des tuyaux de cuivre.

Un climatiseur multisplit fonctionne sur le même principe mais permet de connecter plusieurs unités intérieures à une seule unité extérieure. Il est idéal pour les grandes maisons ou les bureaux.

Enfin, le climatiseur mobile est simple à installer, car il ne nécessite aucune fixation murale ou connexion à une unité extérieure. Cependant, il doit être placé près d'une fenêtre ou d'une porte pour permettre l'évacuation de l'air chaud.

Le processus d'installation varie donc considérablement en fonction du type de climatiseur.

Installation de climatisation : quelles sont les réglementations en vigueur ?

L'installation d'un système de climatisation nécessite le respect de certaines réglementations en vigueur en France. La déclaration préalable de travaux (DP) est la première formalité à accomplir si l'installation modifie l'aspect extérieur du bâtiment. Par ailleurs, l'installation d'une climatisation monosplit ou multisplit doit être réalisée par un professionnel agréé. Une attention particulière doit être portée aux nuisances sonores, car elles sont réglementées par le Code de la Santé Publique. Enfin, si l'installation est prévue dans un appartement, l'accord de la copropriété est nécessaire.

Quelle autorisation pour installer une climatisation ?

L'obtention d'une autorisation nécessaire pour installer une climatisation dépend du type de logement. Pour une maison individuelle, une déclaration préalable de travaux auprès de la mairie peut être nécessaire si l'installation modifie l'aspect extérieur du bâtiment.

Dans le cas d'un appartement, l'installation doit être approuvée par la copropriété. Cette autorisation est généralement obtenue au cours d'une assemblée générale des copropriétaires. Il est recommandé de fournir un dossier détaillé décrivant le projet, y compris des plans et une étude effectuée par un architecte. 

Comment installer sa climatisation ? Les différentes étapes de l'installation d'un climatiseur fixe

Installer un climatiseur, surtout un modèle split qui est l'un des plus communs pour une utilisation résidentielle, implique plusieurs étapes importantes pour assurer une installation sécurisée et efficace. Voici les principales étapes à suivre :

Planification et choix de l'emplacement

Où placer l'unité intérieure du climatiseur ?

L'emplacement de l'unité intérieure du climatiseur est crucial pour garantir une distribution efficace de l'air frais. Idéalement, l'unité doit être placée dans un endroit stratégique pour assurer une circulation naturelle de l'air. L'emplacement doit être dégagé, afin de favoriser une bonne circulation de l'air. En général, une hauteur de 2 à 2,5 mètres du sol est recommandée.

Evitez l'installation de l'unité près de sources de chaleur comme les radiateurs ou les fenêtres ensoleillées, cela pourrait entraver son fonctionnement.

Considérez l'aspect esthétique. L'unité intérieure doit s'intégrer harmonieusement dans votre intérieur.

Notez que chaque unité intérieure doit être raccordée individuellement au bloc extérieur. Une distance de 15 à 20 mètres maximum entre l'unité intérieure et l'unité extérieure est recommandée pour limiter les pertes d'énergie. 

Enfin, pour une climatisation murale, choisissez un mur solide qui peut supporter le poids de l'unité. Le meilleur endroit pour installer l'unité intérieure est généralement au milieu d'un mur. Cette position permet une meilleure diffusion de l'air. Assurez-vous également que l'emplacement permet une connexion facile à l'unité extérieure.

Emplacement du groupe extérieur : ce qu'il faut savoir

L'unité extérieure doit être placée dans un espace bien ventilé et dégagé pour assurer une circulation optimale de l'air, généralement sur un balcon, une terrasse ou fixée au mur. Veillez à ce qu'elle soit à l'abri de la lumière directe du soleil et de la pluie autant que possible. L'installation au sol, sur une dalle de béton, est une option courante. Un placement à l'ombre peut permettre de réduire la consommation d'énergie. 

Il est aussi important de prévoir une évacuation pour les condensats de dégivrage. Veillez à respecter les distances réglementaires par rapport aux voisins pour limiter les nuisances sonores. Enfin, pensez à l'esthétique en envisageant l'utilisation d'un cache climatisation, si nécessaire.

Chaque situation étant unique, il peut être utile de faire appel à un professionnel pour déterminer l'emplacement idéal de votre unité extérieure.

Installation du support mural 

Pour débuter l'installation du support mural, il est nécessaire de positionner précisément le support sur le mur et de marquer les emplacements des trous à percer à l'aide d'un crayon. Utilisez un niveau à bulle pour vous assurer que votre support est bien droit. Il est crucial que le mur choisi soit assez solide pour supporter le poids de l'unité intérieure du climatiseur. Après avoir marqué les emplacements, vérifiez que le mur ne cache aucun tuyau ou fil électrique avant de commencer le perçage. 

Perçage d'un trou dans le mur

Le trou qui permettra le passage des tuyaux et câbles entre l'unité intérieure et extérieure doit être aligné avec l'unité intérieure et respecter un diamètre adapté au type de climatisation installée. La taille du trou peut varier entre 60 mm et 150 mm de diamètre.

Pour réaliser ce perçage, munissez-vous d'une perceuse adaptée à la nature de votre mur, munie d'un trépan ou d'une scie-cloche de diamètre adapté. Le trou doit être percé en légère inclinaison vers l'extérieur pour faciliter l'évacuation des condensats.

Il est recommandé de percer d'abord un petit avant-trou pour guider le perçage du trou définitif. Une fois le trou réalisé, nettoyez-le soigneusement avant d'y introduire les gaines.

Une fois les trous percés, insérez des chevilles de sécurité pour renforcer la fixation du support mural.

Installation des tuyaux de cuivre

Pour l'installation des tuyaux de cuivre qui transportent le réfrigérant entre les unités intérieure et extérieure, commencez par faire passer les tuyaux dans le trou percé dans le mur.

  • Assurez-vous que les tuyaux sont correctement connectés entre les deux unités de votre climatiseur.

  • Les tubes de cuivre frigorifiques assurent le lien entre l'unité intérieure et extérieure et doivent être installés avec soin pour éviter toute fuite.

  • Lors de cette étape, il est essentiel d'utiliser les outils appropriés comme une clé à tuyau pour serrer les raccords.

  • Veillez à respecter les bonnes pratiques d'installation, en attachant les fils de cuivre, les câbles électriques et le tuyau d'évacuation ensemble avec du scotch d'électricien.

  • Une fois les tuyaux installés, ils doivent être correctement isolés avec du ruban adhésif ou de la mousse isolante pour éviter les pertes de chaleur et les condensations.

Branchement électrique du climatiseur : procédure à suivre

Avant d'aborder le branchement électrique du climatiseur, il est essentiel de rappeler que cette étape doit être réalisée par un professionnel qualifié pour garantir la sécurité de l'installation.

Le climatiseur doit être branché sur un circuit électrique dédié. Il ne doit en aucun cas être branché sur une prise électrique standard. Le respect de la norme NF C 15-100, qui s’applique à l’électricité utilisée dans les habitations, est impératif.

La protection de l’appareil doit être assurée au niveau du tableau électrique. Le choix de l'alimentation électrique dépend de la puissance du climatiseur. Il est donc recommandé de consulter la notice du constructeur pour dimensionner correctement votre installation.

Enfin, veillez à utiliser uniquement les pièces et accessoires spécifiques pour les travaux d'installation, comme recommandé par le constructeur.

Dans les prochaines sections, nous détaillerons les étapes de fixation de l'unité extérieure, la mise en place du système de drainage, et les vérifications à effectuer après l'installation.

Fixation de l'unité extérieure

Pour fixer l'unité extérieure, commencez par installer le support qui va la soutenir. Fixez-le soit au sol sur une dalle en béton, soit au mur, selon l'emplacement choisi pour l'unité. Assurez-vous que le support est bien horizontal et stable pour éviter toute vibration ou déplacement de l'unité.

Une fois le support en place, positionnez l'unité dessus et fixez-la avec des vis et des chevilles adaptées. Veillez à bien respecter la distance minimale requise entre le sol et l'unité, ainsi qu'entre l'unité et les murs latéraux.

Après la fixation de l'unité, passez à l'installation du rail de support, des pieds et des cales de l'unité. Ceux-ci doivent être solidement fixés pour garantir la stabilité de l'unité extérieure.

Assurez-vous de suivre scrupuleusement les instructions du fabricant lors de l'installation pour garantir un fonctionnement optimal du climatiseur.

Mise en place du système de drainage & raccordement des tuyaux de liaison

La mise en place du système de drainage est une étape essentielle pour garantir le bon fonctionnement de votre climatiseur. Le système de drainage permet d'évacuer l'eau de condensation produite par l'appareil, évitant ainsi des problèmes d'humidité ou de débordement d'eau.

Pour ce faire, vous devez connecter un tuyau de vidange à l'unité intérieure du climatiseur, généralement situé à l'arrière de l'appareil. Ce tuyau doit être dirigé vers l'extérieur, ou vers un récipient approprié, pour recueillir l'eau de condensation.

Il est crucial de s'assurer que le tuyau de vidange est correctement fixé et qu'il n'y a aucune fuite. Pour cela, vous pouvez utiliser une clame de drain pour maintenir la fixation du tuyau.

Après l'installation du tuyau de vidange, il est conseillé de tester le système de drainage en injectant de l'eau dans le tuyau pour vérifier si elle est correctement évacuée.

Vérification des connexions et test de fonctionnement

Avant la mise en service, il est impératif de vérifier toutes les connexions réalisées. Cette étape est cruciale pour éviter d'éventuelles fuites de gaz frigorigène et garantir la sécurité du système. Vous devez examiner les connexions électriques, les liaisons frigorifiques, ainsi que le système de drainage.

Une fois ces vérifications effectuées, procédez au test de fonctionnement de votre climatiseur. Allumez l'appareil et observez son fonctionnement quelques minutes. Vérifiez que l'air est bien diffusé, que le système de drainage fonctionne correctement et que l'appareil ne fait pas de bruit anormal.

En cas de dysfonctionnement, consultez la notice de votre climatiseur ou contactez votre installateur. Dans certains cas, l'appareil peut afficher un code d'erreur à l'écran, renseignez-vous sur sa signification pour pouvoir y remédier.

Isolation

Isolez les tuyaux de cuivre pour éviter la perte d'énergie et la condensation.

Ces étapes nécessitent une compréhension technique et parfois l'assistance d'un professionnel, surtout pour les raccordements électriques et de réfrigérant. Pour garantir la sécurité et l'efficacité de l'appareil, il est souvent recommandé de faire appel à un installateur certifié pour réaliser l'installation du climatiseur.

Pose de climatisation : les erreurs à éviter

L'installation d'une climatisation nécessite de l'expertise et des compétences techniques. Certaines erreurs pendant l'installation peuvent entraîner un fonctionnement inefficace de la climatisation, une consommation d'énergie excessive et même des problèmes de sécurité.

  • Erreur de dimensionnement : Choisir un climatiseur de la mauvaise taille est une erreur courante. Un système sous-dimensionné sera inefficace pour refroidir l'espace, tandis qu'un système surdimensionné consommera trop d'énergie.

  • Mauvais emplacement : Le positionnement de l'unité de climatisation peut affecter son efficacité. Les unités doivent être installées loin des sources de chaleur et dans des zones où la circulation de l'air n'est pas obstruée.

  • Négliger le drainage : Le système de drainage est essentiel pour éviter une accumulation d'eau qui peut endommager le climatiseur et votre propriété.

  • Ignorer les réglementations : Il y a des réglementations spécifiques concernant l'installation des climatiseurs. Le non-respect de ces règles peut entraîner des amendes ou l'obligation de retirer le système.

  • Installation DIY sans connaissances appropriées : Installer une climatisation peut sembler être une tâche simple, mais sans les connaissances techniques appropriées, vous risquez de faire des erreurs qui peuvent affecter l'efficacité et la sécurité du système.

Comment choisir son installateur de climatiseur ?

Le choix de votre installateur de climatiseur ne doit pas être pris à la légère. Voici quelques critères à prendre en compte pour faire le bon choix :

Expérience et certification : Un installateur expérimenté et certifié est un gage de qualité. Cherchez à savoir depuis combien de temps l'installateur exerce son métier et s'il détient une certification reconnue dans le domaine.

Réputation : Les avis et témoignages de clients précédents sont également un bon indicateur de la qualité du travail de l'installateur. Vous pouvez consulter ces avis sur Internet ou demander des références.

Transparence des tarifs : Un bon installateur est transparent sur ses tarifs. Il doit être en mesure de vous fournir un devis détaillé avant le début des travaux.

Proximité : Un installateur local est généralement préférable. Il sera plus réactif en cas de besoin et aura une meilleure connaissance des spécificités climatiques de votre région.

Pensez également à vérifier que l'installateur est bien assuré et qu'il propose une garantie sur son travail.

Le coût d'une installation de climatisation

Quel est le coût d'une installation de climatisation ?

Le coût de l'installation d'une climatisation dépend de plusieurs facteurs. Le type de climatiseur choisi (réversible, monobloc, split) en est un majeur. Pour un climatiseur monobloc, par exemple, le coût d'installation est généralement moins élevé que pour les modèles split.

Les tarifs varient également en fonction du nombre de pièces à climatiser et de la surface totale à couvrir. Cela impacte le nombre d'unités intérieures nécessaires et donc le coût total.

En moyenne, l'installation d'une climatisation peut aller de 850€ à 1900€, mais ces montants peuvent être plus élevés pour des systèmes plus complexes ou des installations dans de grandes maisons.

En plus du coût de l'appareil lui-même, il faut prendre en compte :

  • Le tarif de la main-d'œuvre, qui dépend du temps nécessaire à l'installation et de la complexité de celle-ci.

  • Le coût des fournitures supplémentaires nécessaires à l'installation, comme les câbles et les supports.

  • Les éventuels coûts supplémentaires liés à la modification de l'installation électrique de votre logement pour accueillir la climatisation.

Il est toujours conseillé de demander plusieurs devis pour comparer les prix et choisir l'offre la plus adaptée à vos besoins et à votre budget.

Aides financières disponibles pour l'installation d'un climatiseur

Pour alléger le coût d'installation d'un climatiseur, plusieurs aides financières sont disponibles en France. Vous pouvez notamment bénéficier :

  • des primes CEE (Certificats d'économie d'énergie) qui sont des aides attribuées par les fournisseurs d'énergie pour les travaux d'amélioration de performance énergétique. Le montant de l'aide peut varier en fonction du type de travaux réalisés et des revenus du ménage.

  • de MaPrimeRénov', une aide de l'État pour financer les travaux de rénovation énergétique. Elle est ouverte à tous les logements principaux construits depuis plus de 15 ans.

  • de la TVA réduite à 5,5% ou 10% pour les travaux d'amélioration de la performance énergétique.

  • des aides locales qui peuvent être attribuées par certaines collectivités territoriales pour soutenir les travaux de rénovation énergétique.

  • de la réduction d'impôt Denormandie pour les travaux d'économies d'énergie.

Notez que ces aides sont souvent conditionnées à la réalisation d'un bouquet de travaux d'amélioration de performance énergétique.

Avant de vous lancer dans l'installation de votre climatisation, gardez-en tête que cela nécessite un savoir-faire technique pour garantir une efficacité optimale. Il est crucial de bien choisir le type de climatiseur qui convient à vos besoins et de suivre scrupuleusement les étapes d'installation pour éviter des erreurs coûteuses. De plus, tenir compte des réglementations en vigueur et envisager les coûts d'installation sont essentiels pour une mise en place réussie.

Si vous recherchez des climatiseurs de qualité à un prix compétitif, n'hésitez pas à consulter les offres sur StockPro. Que ce soit pour une maison individuelle ou un appartement, vous y trouverez une variété de climatiseurs de marques renommées comme Atlantic, Toshiba  ou Mitsubishi, adaptés à chaque besoin et budget.